Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Ligue 1 : Le syndicat des journalistes sportifs pousse un gros coup de gueule contre la LFP

Par Publié le - Mis à jour le

Les journalistes sportifs qui suivent les clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 ne pourront plus avoir de joueurs en zone mixte. Suite à cette décision annonçait ce mardi, l’UJSF (syndicat des journalistes sportifs) a poussé un coup de gueule via un communiqué publié sur le site officiel. 

 

 

« Pourquoi cette iniquité insupportable entre les médias qui payent et ceux qui ne payent pas alors que les conditions sanitaires sont identiques ?Cette décision est d’autant plus aberrante que les journalistes vont donc devoir se confiner dans une même salle de conférence de presse alors que la présence d’une zone mixte permettait de diluer la population sur une plus grande surface et donc de mieux respecter les distanciations physiques en multipliant les lieux d’interviews. Car la conférence de presse d’après match sera bien maintenue, et ce par la nécessité de fournir les réactions des deux entraîneurs au signal international des détenteurs de Droits, ces derniers – jamais présents dans la salle – reprenant les réponses aux questions des journalistes…à qui l’on interdit dans le même temps les zones mixtes…Parallèlement, aucune mesure de restriction n’a été prise en matière de jauges dans les tribunes, ni même pour les hospitalités dans les salons VIP où se dérouleront des repas assis ou debout. Pour une raison que nous pouvons comprendre : l’impérieuse nécessité pour le football français et ses clubs professionnels de ne pas être un peu plus en difficulté financièrement en réduisant leurs activités économiques.La profession de journaliste, comme beaucoup trop d’autres en France, a déjà beaucoup souffert de cette crise. Réduire les conditions de travail des journalistes est un nouveau coup dur parfaitement inacceptable à un moment où l’Etat cherche à tout prix à préserver l’économie. Le sacrifice demandé exclusivement à une partie de notre profession n’est pas tolérable. Sans zone mixte, de nombreux journalistes perdront une part significative de leurs revenus. » Source : Communiqué de l’UJSF

 

 

« L’UJSF demande à la LFP de revoir, sans délais, cette suppression des zones mixtes afin de permettre aux journalistes de travailler dans de bonnes conditions, tout en respectant toutes les mesures sanitaires élémentaires. L’UJSF ne veut pas s’affranchir des règles sanitaires, elle prouve le contraire avec force depuis de nombreux mois, mais elle souhaite un protocole juste et équilibré avec les autres acteurs présents lors des rencontres de Ligue 1 et Ligue 2. Depuis le début de cette crise, aucun cluster n’a été déploré dans les espaces presse des stades sur les 1100 matches organisés en Ligue 1 et Ligue 2. Les protocoles ont été parfaitement respectés. Affirmer par cette décision que les zones mixtes sont des lieux à risque (mais encore une fois pas celles des diffuseurs qui sont pourtant parfaitement les mêmes) n’est pas fondé et repose plus sur un principe de stigmatisation, que de précaution. »Source : Communiqué de l’UJSF

 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0