PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant
PUBLICITÉ

L’OM pas inquiété par la DNCG grâce à McCourt…

Publié le - Mis à jour le
La rédaction de Football Club de Marseille est composé de journalistes suiveurs de l'OM (olympique de Marseille) depuis plus de 10 ans. Nos journalistes couvrent l'actualité de l'OM et du mercato OM quotidiennement.
Frank McCourt, propriétaire de l'OM
Frank McCourt, propriétaire de l'OM
Frank McCourt, le nouveau propriétaire de l'OM

Si le Fair Play Financier exige des clubs une rentabilité directe afin d’assurer des revenus d’exploitation positifs sans l’apport infini de l’actionnaire. De son côté, la DNCG ne veut voir que des comptes dans le positif, ce qui est le cas de l’OM car McCourt éponge les déficits successifs depuis 3 ans…

 

 

L’OM perd de l’argent chaque saison: 42M€ sur la saison 2016-2017, 78M€ en 2017-2018 et 91M€ en 2018-2019. Cet état de fait un problème pour le gendarme européen, pas pour la DNCG. RMC rappelle que « les soldes nets présentés à la Direction Nationale de Contrôle de Gestion ne sont que des déficits compensés par l’apport de l’actionnaire. » En effet, Franck McCourt couvre ses déficits pour permettre au club de disposer de compte à zéro…

Notre journaliste Mourad Aerts a étudié précisément les publications officielles du club et l’avait expliqué précisément sur le plateau de DFM le 13 mars dernier. (voir extrait vidéo ci-dessus).

 

IL Y A UNE BAISSE DES REVENUS– MOURAD AERTS

 

« On nous avait dit qu’on allait creuser le déficit et arriver dans un budget de 250 millions d’euros. Le problème c’est de ne pas faire rentrer plus de recette, il y a une baisse sur les revenus. Les chiffres des recettes de l’OM, c’est la même chose depuis 10 ans. Si on veut monter en gamme, il faut plus de recette. Il y a des gros salaires qui t’empêchent d’avoir des grosses recettes, car la masse salariale te prend toutes tes recettes. C’est un reproche que je fais à l’OM de Eyraud, quels sont les leviers de recette ? Il y a le stade Vélodrome. L’OM a récupéré l’exploitation du stade et va devoir payer des montants qui vont de 1,5 millions à 2 millions d’euros par an. Il va falloir activer ce levier, en espérant faire plus d’argent avec son stade. La bonne stratégie c’est d’augmenter le prix des loges, tu peux faire payer ça cher sachant que Jacques-Henri Eyraud a cette culture d’entreprise. Ensuite, il y aura l’augmentation des droits TV qui feront du bien au club ». Mourad Aerts— Source : DFM

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0
     
    yandex bola