Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

L’OM tue les Verts de sang-froid…

Par Mis à jour le - Publié le
Amine HARIT of Marseille during the Ligue 1 match between Marseille and Metz on November 7, 2021 in Marseille, France. (Photo by Johnny Fidelin/Icon Sport)

Les Verts étaient décidés à mener la vie dure à une équipe marseillaise qui se présentait avec des matchs disputés en sélection, et dont on sentait qu’elle n’abordait pas la rencontre avec toute la fraîcheur nécessaire. Les olympiens auraient pu ouvrir la marque très vite suite à une maladresse de Mangala qui se faisait subtiliser le ballon par Dieng qui transmettait aussitôt à Payet, mais le réunionais échouait sur Bernardoni (5e).

On pensait que l’OM était en train de tranquillement imposer son jeu quand Bouanga était envoyé dans un espace libre où il s’engouffrait avec une telle gourmandise qu’il déménageait au passage le pourtant très robuste Kolasinac, il frappait ensuite en mettant tout ce qu’il avait dans la chaussure… Pau Lopez croyait pouvoir prendre le ballon mais le cuir lui fuyait des mains pour aller dans le but. Grosse faute.

À 1-0, les stéphanois choisissaient encore plus d’attendre en 5-4-1 pour envoyer Bouanga devant à la moindre occasion.

22e Le ballon circule bien sur toute la largeur et parvient sur Payet qui déborde et centre côté gauche, la défense renvoie.

26e Harit déborde côté droit et se fait déséquilibrer, il s’écroule mais ni l’arbitre ni la VAR ne bronchent. Scandaleux.

33e Reprise de volée de Kamara sur un corner de Payet, au-dessus.

37e Grosse frappe de Guendouzi de 35 mètres, Bernardoni se couche, corner. Il y aura deux autres corners derrière, sans résultat.

41e Nouveau but de Bouanga. Annulé car il était hors-jeu.

44e Sur un nouveau coup de pied arrêté, Mangala ceinture Caleta-Car qui s’écroule. Le croate ne pouvait avoir le ballon mais la VAR signale la faute à l’arbitre qui donne pénalty. Payet le transforme.

Ce pénalty a permis une égalisation logique des olympiens qui avaient fait l’essentiel du jeu même s’ils ne parvenaient pas facilement à trouver les meilleures positions.

46e Échange Harit-Gerson côté gauche, le brésilien s’échappe et centre, Dieng ne pourra malheureusement pas reprendre.

48e Coup-franc de Payet, tête de Saliba pas assez appuyée.

50e Superbe passe en profondeur d’Ünder vers Payet qui tente de la passer par-dessus Bernardoni qui réussit une magnifique parade.

57e Corner de Payet, tête de Bamba Dieng qui va sur la barre.

59e Harit se fait percuter dans la surface mais le ballon se retrouve dans les pieds de Rongier qui frappe sur Bernardoni qui en déviant le ballon gêne la tentative de Kolodjieckzac de le dégager, mais il dévie le ballon dans ses cages. L’OM mène 1-2.

66e Gerson déborde côté gauche et se trouve crocheté. Turpin siffle pénalty. Payet laisse le soin à Dieng de le tirer. C’est réussi une première fois mais l’arbitre fait retirer, et Bamba ne tremble encore pas 1-3.

73e Belle passe de Guendouzi pour Harit qui frappe croisé. 1-4. C’est une démonstration.

85e Les stéphanois réduisent la marque sur une grosse frappe aux 18 mètres suite à un renvoi de la défense. La balle passe au ras du poteau, Lopez ne peut rien faire.

Dans la température polaire stéphanoise, l’OM a tué les Verts de sang-froid, ne s’affolant pas en étant menés et en construisant patiemment sa victoire. Bravo aussi au coach qui a encore fermé des bouches.

Belle partie des olympiens dans l’ensemble avec encore une fois un immense Kamara, mais on a vu aussi un excellent Gerson, Harit fût remuant, n’a pas tout réussi mais il a pesé sur les stéphanois. Tout le monde a été bon, y compris les entrants.

L’OM fait surtout un gros coup, prenant deux points à ses poursuivants Nice et Rennes qui se sont neutralisés hier. Cette victoire enverra peut-être en plus les verts en Ligue 2.

Vive le grand Roger Magnusson !

Thierry B. Audibert

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0