Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Lucas Bernardi : « L’OM m’a ouvert les portes du haut-niveau »

Par Publié le - Mis à jour le


 

 

Lucas Bernardi ne laissera pas un souvenir impérissable à l’OM. Pourtant, ses premières prestations étaient très bonnes, mais au bout de neuf matchs à peine disputés entre janvier et mai 2001, l’argentin a du partir à Monaco pour renflouer les caisses du club. Le milieu de terrain défensif s’est confié dans les colonnes de l’Équipe sur son court passage à l’OM et remercie encore le club pour l’avoir fait passer un cap malgré des souvenirs mitigés.

 

 

« Bernard Tapie est descendu dans le vestiaire… on a passé un mauvais quart d’heure »

 

 


Le moment qui a changé ma carrière ? Lorsque Marseille a voulu me faire venir en France. L’OM m’a ouvert les portes du football de haut niveau. Sans ça, j’aurais sans doute fait toute ma carrière en Argentine. En réalité, Javier Clemente avait demandé à ce que le club suive Damian Manso (un milieu de Newell’s) et en regardant les vidéos, il s’est rendu compte qu’il y avait un joueur qui montait et qui lui donnait tout le temps le ballon. Ce joueur, c’était moi, il a donc demandé à ce que l’on me fasse signer

Je me souviens d’un Marseille-Sedan (2-1, le 14 avril 2001) au Vélodrome, où Bernard Tapie est descendu dans le vestiaire à la mi-temps pour nous passer un sacré savon. On a passé un sale quart d’heure. On jouait le maintien, Tomislav Ivic venait de remplacer Javier Clemente. Je n’ai fait qu’une demi-saison à l’OM. Le club était dans une situation compliquée. Dans le vestiaire, les anciens s’engueulaient tout le temps. Je ne parlais pas encore le français, ça m’arrangeait de ne pas trop comprendre. Mais je voyais que c’était chaud.

 

Lucas Bernardi – Source : L’Équipe


 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0