Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

MARQUEZ DES BUTS, MAINTENANT !!!

Par Mis à jour le - Publié le
09 Arkadiusz MILIK (om) during the Ligue 1 Uber Eats match between Marseille and Paris Saint Germain at Orange Velodrome on October 24, 2021 in Marseille, France. (Photo by Anthony Bibard/FEP/Icon Sport) - Orange Vélodrome - Marseille (France)

Je nous trouve bien partagés au lendemain de la visite de l’équipe qatarie sur la pelouse du Vélodrome.

Il y a ceux qui se contentent du résultat, se disant qu’ils auraient signé pour le nul. Et ceux qui pensent que nous sommes passés à côté de quelque chose à partir de l’expulsion d’Hakimi, Les 3 points étaient à notre portée mais nous avons géré, je me range parmi ces derniers.

Je ne vais chercher à convaincre personne. À chacun sa lecture, les deux réactions sont parfaitement légitimes.

Nous sommes aussi partagés sur les projectiles lancées sur les qataris. Je fais partie de ceux qui pensent que les supporters ne doivent pas menacer l’intégrité des footballeurs, même quand ce sont des adversaires. Je suis d’ailleurs étonné que quelques-uns de ceux que je connais sur Twitter se montrent indulgents vis-à-vis des irresponsables qui envoient sur les joueurs des objets assez lourds pouvant blesser.

On a vu circuler une vidéo dans laquelle un imbécile heureux envoie sur Messi rien de moins qu’un chargeur de tel. S’il touche à la tête l’ex-barcelonais, je ne vous dis pas les seaux d’opprobre que non seulement le club mais aussi la ville avec lui, auraient pris sur la tronche, de l’ensemble de la presse mondiale.

Alors je veux juste dire ce que je ne suis pas le seul à penser. Le football et les joueurs sont sacrés. Envoyer quelques boules de papier sur la pelouse, c’est peut-être rigolo mais c’est nul. C’est tout juste bon à se donner l’illusion qu’on intervient sur le cours des événements, qu’on devient acteur. La vérité est que ce genre de geste est dérisoire, idiot, débile. Manifester, insulter oui. Faire planer une menace sur l’intégrité physique des joueurs revient à mettre une gifle à la face du football, ce sport merveilleux qui mérite le plus grand respect.

Donc, ce soir on rejoue la 3e journée. Ce match interrompu à Nice parce que des conos ont jeté des bouteilles, et autres, sur nos troupes, atteignant violemment l’un d’entre eux, Payet, avant de descendre en nombre sur le terrain pour s’attaquer physiquement à nos hommes.

Nos joueurs enchaîneront un 3e match de haut niveau après Rome et le Qatar, et n’oublions pas le match contre Lorient. L’enchaînement va commencer à peser sur les organismes. Il faudra ensuite se rendre à Clermont dimanche, avant de recevoir la Lazio en Europa League pour un match capital.

Sampaoli a beau avoir désormais son équipe-type, il va bien lui falloir changer deux ou trois éléments afin que certains soufflent un peu.

On en sait un peu plus sur la gestion de Sampaoli depuis le passage de Samir Nasri sur le plateau du FC Marseille lundi dernier. Regardez l’émission en replay, c’est une régalade.

L’entraîneur argentin donne leur chance à tous, mais il ne garde que ceux qui lui donnent pleine satisfaction. Les autres vont aux oubliettes. C’est ce que nous avions perçu pour certains d’entre nous.

Je qualifiais le retour contre la Lazio de match capital. Celui de ce soir ne l’est pas moins. Il permettrait de s’installer derrière le Qatar à la deuxième place du championnat. Mais de leur côté, les hommes de Galtier se sont payés le luxe d’une victoire inespérée sur la pelouse du FC Lyon alors que leur match était mal engagé.

C’est donc un ensemble combatif et plus frais (ils ne jouent pas en Coupe d’Europe) que nos joueurs retrouveront en face d’eux, à Troyes, en terrain neutre.

Il est temps de se débloquer. Nous venons de traverser une terrible série de matchs nuls, et cela commence à nous agacer. Nous nous créons des occasions mais nous pêchons dans la finition. Mais aussi dans les avants derniers gestes.

Il faut marquer des buts, ce qui reste la meilleure façon de gagner des matchs. L’important est toujours de marquer le premier. Il faut être devant et laisser venir ensuite l’adversaire pour mieux le planter. Nous l’avons vu contre Lorient, quand les bretons firent le tout pour le tout pour égaliser, l’OM a profité avec gourmandise des espaces qu’ils laissèrent alors.

Notre attention se portera donc au moment de la compo sur les joueurs qui sortiront de l’équipe, s’il y en a. Juste pour voir qui est fatigué… et qui va remplacer qui.

Au fait, êtes-vous toujours pour le retour de Mandanda dans les cages ?

Allez l’OM !

Vive le grand Roger Magnusson !

Thierry B. Audibert

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0