PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant
PUBLICITÉ

Mercato : Courbis raconte le recrutement de cet international algérien à l’OM…

La rédaction de Football Club de Marseille est composé de journalistes suiveurs de l'OM (olympique de Marseille) depuis plus de 10 ans. Nos journalistes couvrent l'actualité de l'OM et du mercato OM quotidiennement.
Djamel Belmadi, head coach of Algeria during the 2019 Africa Cup of Nations Finals last 16 match between Algeria and Guinea at 30 June Stadium in Cairo, Egypt on 07 July 2019. Photo : PA Images / Icon Sport

France Football consacre un dossier au sélectionneur de l’Algérie championne d’Afrique, Djamel Belmadi. Le parcours du milieu de terrain est raconté par des personnalités comme Rolland Courbis qui a été son coach à l’OM…

 

 

Djamel Belmadi a été un joueur de l’OM entre 1997 et 2003 mais ce dernier a été beaucoup prêté pendant cette période (Cannes, Celta Vigo, City). Sa meilleure saison restera celle de 2000 /2001 avec 8 buts marqués…

 

Belmadi, Au départ, c’était pour meubler l’effectif — Courbis

«On avait eu des échos de lui à Marseille. Un gars qui a le nez sur pas mal de joueurs maghrébins m’avait téléphoné. Au départ, c’était pour meubler l’effectif. Mais puisqu’on avait de très bons échos sur lui, jeune de Martigues avec une grande marge de progression, très sérieux, ça s’est fait. On a sympathisé tout de suite et on est restés en très bon terme. Je m’en rappelle quand j’étais parti de Marseille, je suis allé à Lens et lui était resté. Quand je suis revenu au stade Vélodrome avec Lens, évidemment, j’étais plutôt sifflé qu’applaudi. Mais lui malgré ça, il était venu me saluer, m’embrasser comme si de rien n’était car il pensait que j’avais filé un coup de main pour sa carrière, et ça m’avait fait très plaisir. Il n’a pas la mémoire courte. C’est un gars reconnaissant, et ce n’est pas pareil chez tout le monde. Son passage a été une bonne chose, ça lui a permis de progresser, même s’il ne jouait pas tout le temps. Quand on est passé par Marseille et qu’on a réussi ou qu’on n’a pas échoué disons, on peut quand même jouer dans beaucoup d’autres clubs, et on progresse aux côtés de grands joueurs. C’était le coéquipier avec qui on se régale d’être copain. Un bon joueur, un gars sérieux qui avait le profil et la personnalité d’un futur coach… » Rolland Courbis – source : France Football
    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0
     
    yandex bola