PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant
PUBLICITÉ

Mercato OM : ça devient compliqué pour Luis Henrique !

Publié le - Mis à jour le
La rédaction de Football Club de Marseille est composé de journalistes suiveurs de l'OM (olympique de Marseille) depuis plus de 10 ans. Nos journalistes couvrent l'actualité de l'OM et du mercato OM quotidiennement.
📸 Vítor Silva/ BFR

Alors que les anciens buteurs marseillais Arek Milik et Cédric Bakambu ont régalé ce weekend, l’ailier brésilien Luis Henrique a bien du mal à s’imposer à Botafogo…

Luis Henrique a été la première recrue du directeur sportif Pablo Longoria. Le président olympien s’est décidé à lui trouver un porte de sortir après deux saisons décevantes passées à l’Olympique de Marseille. Le jeune attaquant brésilien est retourné cette saison à Botafogo, club où il avait évolué entre 2018 et 2020. Mais ce prêt avec OA ne se déroule pas comme prévu, Henrique joue peu. En effet, ce dernier n’a disputé que 6 matchs pour un total de 179 minutes cette saison. Pire, Henrique est resté sur le banc de touche lors de quatre dernières rencontres de son club.

 

Henrique sur le banc depuis 4 matches

 

 

Une situation qui va susciter de l’inquiétude du côté de Marseille, car si cette situation perdure, l’option d’achat pourrait ne pas être levée ?  Le joueur est été prêté par l’OM pendant un an et demi (jusqu’au 30 décembre 2023 sous la forme d’un prêt payant). Selon le média brésilien Globo, le montant de l’OA est estimé à environ 8 M€. Reste a savoir si cette dernière est quasi obligatoire selon le nombre de matches disputés.

 

Henrique, un choix pour l’avenir dixit Longoria en 2020

 

« C’est un choix pour l’avenir, on a présenté Luis (Henrique) comme un joueur offensif. Ce n’est pas un joueur d’1m90 qui pèse dans la surface. C’est un joueur du futur, avec beaucoup de talent. On laisse retomber la pression autour de lui. C’est un Sud-Américain de 18 ans, il arrive dans une situation compliquée au niveau sanitaire, sans sa famille à cause des restrictions de voyage. Il faut avoir du temps et, surtout, je crois que les évaluations ne se font pas en décembre, il faut analyser la saison en juin. Il ne faut pas non plus évaluer le joueur par rapport à son prix de transfert. Demain, je peux acheter un joueur 3 millions d’euros et lui donner un salaire de 10 millions d’euros net. C’est cher. Mais je peux aussi acheter un joueur 20 millions d’euros et lui donner 500 000 de salaire net. C’est moins cher. » Pablo Longoria – Source: La Provence (29/12/2020)

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0
     
    yandex bola