OM Mercato Publié le - Mis à jour le - Par

Mercato OM: Garcia veut un attaquant… on vous propose 3 bons plans

.
Info Chrono
Top articles de la semaine

Rudi Garcia a expliqué ce vendredi en conférence de presse qu’il faudra recruter un attaquant au mercato d’hiver si les actuels remplaçants (Iseka, Njie, Rabillard) ne se montrent pas à leur avantage: « Il est évident que l’on ne peut pas se permettre, lorsque l’on perd Bafé Gomis, d’être trop affaiblie. Ceux qui sont ans l’effectif vont devoir faire mieux, prendre plus de place quand ils en ont la chance. Sinon il faudra corriger cet état de fait au mercato… »

 

Footballclubdemarseille.fr vous présente trois bons plans au poste d’attaquant déjà proposé sur le site. Voici donc un colombien, un argentin et un brésilien…

 

 

Preciado, buteur colombien prêt à éclore !

 

Harold Preciado

Attaquant colombien de 23 ans évoluant au Deportivo Cali (Col.)

 

Club actuel Deportivo Cali
Poste Attaquant
Statistiques en 2016 26 matches, 13 buts
Valeur estimée Entre 4 et 6M€

 

L’heure de partir se tester en Europe

 

On vous en parlait déjà cet hiver, Harold Preciado a les qualités pour évoluer en Europe. En fait, il était même tout proche de signer à l’AS Monaco l’été dernier qui voulait ensuite immédiatement le prêter au Standard de Liège. Braga était à l’époque aussi sur le coup mais l’indemnité de transfert les avait refroidi. Puissant, rapide et avec un sens du but aiguisé, il ferait du bien à cette équipe de l’OM très légère devant. Si puissant qu’il a même troué des filets sur un penalty en Mars 2015 ! Il est mobile, prend bien la profondeur mais peut également gêner les défenseurs physiquement dans des configurations plus statiques.

 

S’il a assez peu joué pour diverses raisons cette année, il garde une bonne moyenne de buts. Une valeur sure en Colombie.

 

Pourquoi ce serait une bonne affaire pour l’OM ?

 

On parlait d’une indemnité de 6M€ demandé par le Deportivo Cali à l’époque où l’ASM était sur le coup. Après une saison mitigée et à deux ans de la fin de son contrat, le moment semble idéal pour attaquer cette piste. Les dirigeants colombiens se montreront sans doute moins gourmands et plus enclins à accepter des offres sous les 5M€.

Le club marseillais a lui désespérément besoin d’attaquants et pourrait envisager une énorme plus value en cas d’adaptation réussie pour le joueur.

 

 

 

 

Acuna, un taureau argentin pour le couloir gauche

 


Marcos Acuna – Racing par FootballClubdeMarseille


 

Ailier gauche de 25 ans évoluant au Racing.

 

Club actuel Racing (Argentine)
Poste Ailier gauche
Statistiques en 2016-17 5 buts en 11 matches
Valeur estimée 5M€

 

 

Un montant de transfert abordable + la grinta = Marcos Acuna

 

 

Olivier Gotteland, agent français AFA basé à Buenos Aires, connait très bien le marché sud-américain, il nous dresse le profil du jeune ailier.

 


« Marcos Acuna est un ailier qui pourrait bien chiper la place de Di Maria en sélection. C’est un gaucher de 25 ans, très bon en ce moment et qui vient d’être appelé. C’est un petit taureau, dans la pure tradition argentine, rapide, technique, et bien sûr la grinta. Le Racing attend une belle offre. Je pense sincèrement que c’est pas mal du tout ce joueur. Partout à la fois. Il mouille le maillot. Très percutant sur son côté gauche… »

 

Olivier Gotteland – source Footballclubdemarseille


 

 

Pourquoi il serait utile à l’OM de Garcia ?

 

Si la priorité de l’OM est de doubler le poste d’attaquant de pointe, Rudi Garcia doit se demander qui peut occuper le couloir gauche ? Njie a le profil mais ne va pas forcément en faire suffisamment défensivement. Alessandrini a bien du mal à retrouver le haut niveau, Sarr n’a pas les épaules pour être un titulaire.

 

Marcos Acuna est un vrai joueur de couloir, son style correspond bien aux valeurs du club, un joueur travailleur, costaud, qui va vite vers l’avant. Son transfert peut se négocier aux alentour de 5M€, son club est vendeur. De plus, un argentin débarquant en Europe ne va pas demander un salaire énorme…

 

 

 

 

Luiz Adriano, Serial Buteur en échec

 

Luis ADRIANO / Jacopo SALA - 13.12.2015 - Milan AC / Hellas Verone - 16eme journee de Serie A Photo : IPP / Icon Sport

Luis ADRIANO

 

Attaquant axial de 29 ans évoluant au Milan AC.

 

Club actuel Milan AC (Italie)
Poste Attaquant Axial
Statistiques en 2016-17 121 petites minutes de jeu
Valeur estimée 6,5M€

 

 Brandao + Technique + Vice = Luiz Adriano

 

Luiz Adriano est un brésilien formé à bonne école en Europe, celle du Shakhtar. Celle de Willian, Douglas Costa, Fernandinho et… Brandao ! Arrivé de son Brésil natal très jeune en Ukraine, il s’est post-formé aux rigueurs européennes avec le reste de la colonie brésilienne du club de Donetsk, il est quelque part le successeur de Brandao à la pointe de l’attaque… mais en mieux.

 

Petit à petit, l’avant centre est devenu le point de référence devant pour le jeu attractif développé par l’équipe de Lucescu. Selon les partenaires qui l’entouraient, il se muait en buteur (saison 13/14) ou en passeur (saison 14/15). Sans compter l’enfer qu’il faisait vivre aux défenseurs chargés de le marquer qu’il poussait régulièrement à la faute. Au terme de la saison 2014/15, il s’estime prêt à quitter le nid ukrainien (bien encouragé en cela par la guerre). Le Milan saute sur l’occasion et rafle pour 8M€, cet international brésilien.

 

Problème, il arrive en même temps qu’un certain Carlos Bacca et est donc cantonné au banc.

 

Pourquoi il serait utile à l’OM de Garcia ?

 

À vrai dire, Luiz Adriano serait utile à toute équipe ne bénéficiant pas d’un attaquant de la trempe de Bacca. Il est le modèle dans la catégorie juste en dessous, ce qui le place bien au dessus de ce que l’on a en magasin actuellement.

 

Dans l’OM de Garcia, sa technique et ses déviations pourraient profiter à Thauvin, Njie et aux milieux de terrain s’immisçant dans la surface. Il a largement les capacités pour planter 20 buts par saison en Ligue 1 et monopolise systématiquement l’attention de la charnière centrale.

 

Récemment, le CSKA Moscou a cherché à le recruter, lui offrant un salaire similaire à celui perçu en Italie (3,5M€/an) mais l’auriverde a refusé de repartir à l’Est. C’est à l’Ouest qu’il veut continuer, dans un projet où on lui fera confiance. Pour des résultats immédiats sans casser sa tirelire, on ne trouve pas beaucoup mieux…