Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Mise en examen de Pape Diouf : « Si j’ai commis une erreur, c’est d’être allé à l’OM ! »

Par Publié le - Mis à jour le
Pape Diouf


L’enquête sur les transferts douteux de l’OM a connu un nouvel épisode ce samedi. L’ancien président olympien Pape Diouf a annoncé sa mise en examen sur RMC. Il en profite pour dénoncer cette décision…

 

 

Diouf : « C’est la recherche d’un bouc émissaire »

 

 

 


« Il m’a paru nécessaire d’expliquer les raisons qui ont amené à cette décision que je juge inique. Une décision qui m’a frappé d’effroi, d’indignation et d’un profond sentiment d’injustice.On me reproche tout d’abord de ne pas avoir retiré les abonnements aux supporters. On sait que cette pratique a été installée depuis plus de vingt ans. Beaucoup de dirigeants sont passés au club, certains ont travaillé dans la justice et aucun n’a eu l’idée de dire que ce n’était pas conforme aux lois, a confié Pape Diouf, avant d’en venir à un sujet beaucoup plus sérieux et inquiétant. La deuxième chose qu’on me reproche, c’est d’avoir indirectement aidé à l’introduction du banditisme au club. On parle d’un jeune joueur que j’ai trouvé au club, qui a bénéficié d’un contrat et n’a pas joué plus de cinq matches à l’OM. Aujourd’hui, parce que son père est recensé, dit-on, dans le grand banditisme, les dirigeants de l’époque, dont moi, nous avons joué de complicité. C’est la recherche d’un bouc émissaire. En tout état de cause, s’il y avait des raisons, j’aurais la pudeur de ne pas me mettre devant vous pour parler de cette affaire-là. Mais j’ai beau chercher, si j’ai commis une erreur, c’est d’être allé à l’OM. »

 

Pape Diouf – source : RMC


 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0