Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

OBTENEZ CE QUE VOUS MÉRITEZ !

Par Mis à jour le - Publié le

Quand c’est qu’on se regagne un match ? Aujourd’hui à Lille ? Chiche !

Parce que la réussite qui fuit l’attaque marseillaise, ça suffit ! C’est surtout énervant parce que derrière les matchs, on en entend des conneries. Et ils sont fatigués, et ils sont rincés par les exigences de Sampaoli, et Harit il est pas bon, Pau Lopez je te le dis c’est une grosse brêle.

Le gardien espagnol aura focalisé les regards sur lui. On dirait que le leadership éternel de Mandanda sur le poste de gardien ne devait jamais être remis en question. Je l’aime beaucoup, je l’ai toujours respecté, mais l’OM c’est pas Kho Lanta (heureusement que je surveille mon correcteur, il m’avait écrit Khaoui Lanta…), personne n’a le collier d’immunité, ça se saurait, d’ailleurs Rami l’a cherché partout dans la Commanderie sans jamais le trouver.

Mandanda vs Lopez

Je trouve que Sampaoli a bien joué avec Mandanda. Il l’a sorti alors qu’il était bien. Cela donne à Steve la possibilité de dire à son rival co-équipier : « ben vas-y, mon poto… montre-moi ce que tu sais faire, je te regarde ». Mais non, il préfère bouder comme quand tu n’as pas le numéro 9 en U10… faut pas déconner. Ça veut dire quoi, ça, de ne pas participer à l’échauffement du collègue, de lui tourner le dos ? Et de se précipiter au vestiaire quand il serait bon de venir saluer un public traumatisé par le décès d’un jeune membre de la famille OM ?

C’est sûr que cette histoire des gardiens recèle maintenant un certain suspens. Si Steve ne faisait pas la bèbe (demander à Médé ce que ça veut dire, je suis sûr qu’il a fait une chronique sur cette expression), je pense que Sampaoli le titulariserait cet aprem. Parce que Pau Lopez semble avoir pris ses marques derrière ses nouveaux coéquipiers, et parce que si je me souviens bien, le coach argentin a parlé d’alternance pas d’instituer une inversion définitive qui placerait le recordman de titularisation de en position de réserviste. Nous verrons bien.

Le discours de Bielsa

Ce n’est pas seulement parce que nous sommes supporters de l’OM que nous voulons voir l’équipe gagner à Lille, c’est parce qu’elle doit toucher son dù. Elle donne au football, elle crée du mouvement, de la verticalité, du jeu, de la coordination malgré l’absence d’avant-centre de métier. C’est sa générosité que nous demandons au football de récompenser, et je repense forcément au discours de Bielsa juste après le OM-Lyon de 2015 : « Si vous jouez comme vous avez joué aujourd’hui d’ici à la fin du championnat, vous obtiendrez ce que vous méritez, il n’y a rien qui va vous tranquilliser maintenant, parce que vous vous êtes tués sur ce match et que vous n’avez pas obtenu ce que vous méritiez, acceptez l’injustice, que tout s’équilibre à la fin… ».

Amis joueurs olympiens, obtenez ce que vous méritez, touchez dès maintenant les dividendes de ce que vous posez d’énergie, de vaillance, d’élan collectif et de créativité sur les pelouses des deux compétitions dans lesquelles vous avez eu l’occasion de vous exprimer.

Retour gagnant de Milik ?

Il est peut-être temps que Milik dont nous commencions à désespérer du retour mette tout le monde d’accord. Cela ne se fera qu’à condition que ses partenaires le trouvent, ce qui n’a guère été le cas pendant les minutes passées contre Galatasaray. Mais comme je le disais dans un de mes derniers billets, et Sampaoli l’a confirmé en conf’, la présence de l’avant-centre polonais va forcément entraîner une modification du comportement de l’équipe, de certains circuits. Arek va mobiliser la défense centrale adverse, il servira de pivôt, et même s’il n’a pas la possibilité de marquer, il aura au moins celle de créer des brèches pour Payet ou Ünder qui sont en grande forme, voire pour Guendouzi et Rongier s’il joue.

Allez l’OM, il est temps !

Vive le grand Roger Magnusson !

Thierry B Audibert

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0