Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

OM: Ce choix de Sampaoli prouve beaucoup de choses pour Beye

Par Publié le - Mis à jour le
Jorge SAMPAOLI head coach of Marseille during the Ligue 1 Uber Eats match between Marseille and Bordeaux at Orange Velodrome on August 15, 2021 in Marseille, France. (Photo by Johnny Fidelin/Icon Sport) - Orange Vélodrome - Marseille (France)

L’OM ne s’est pas imposé face au PSG (0-0), mais a pu les regarder dans les yeux en les tenant en échec. Pour Habib Beye, Jorge Sampoli est responsable de ce partage des points…

 

 

Coach de l‘Olympique de Marseille, Jorge Sampaoli propose du beau football aux Marseillais depuis le début de saison. Un spectacle qui plait, mais cette fois le coach argentin a su s’adapter comme l’a souligné le nouvel entraineur du Red Star, et ancien défenseur olympien, Habib Beye :

 

L’OM pourra batailler pour le podium cette saison — Beye

 

« On a eu deux équipes qui ont essayé de donner du spectacle, un Sampaoli qui s’est aussi adapté parce que, quand vous êtes face au PSG, il est très difficile de continuer sur les principes qui étaient les siens. Après, on aurait pu éventuellement voir le match s’emballer quand le PSG était à dix, mais c’est assez difficile. Je pense que le PSG a essayé de gérer le score en espérant peut-être avoir une transition avec Kylian Mbappé. Ça aurait pu être le cas. Les Marseillais ont montré une belle image et c’était intéressant de voir comment Sampaoli s’adapte à une équipe comme le PSG. Le 4-4-2 sur l’aspect défensif, on l’avait rarement vu. Donc c’est toujours riche d’enseignements et ça prouve que l’OM pourra batailler pour le podium cette saison. » Habib Beye – Source: Canal + (25/10/21)

 

Il a plus de mauvais résultats que de bons…

 

 

« Il arrive avec une étiquette de ‘Bielsiste’, mais il n’a pas vraiment toutes les caractéristiques de Bielsa. Jusqu’à aujourd’hui, il nous avait régalé dans le bien et dans le mal. Et sur les derniers matchs, on l’a vu presque trop réfléchir. A 10 contre le PSG, il n’aurait pas du avoir peur du contre, il aurait du tout donner . D’un certain côté, c’était plus mûr de sa part, mais j’ai été déçu. Je voulais un Sampaoli qui mette le feu, pas seulement dans ses gestes, mais dans ses choix. Globalement, Sampaoli arrive avec une aura presque de demi-Dieu, parce que Bielsa c’est un Dieu, mais il ne l’est pas en vérité. Il a eu plus de mauvais résultat que de bons. » Simone Rovera— Source: RMC (26/10/21)

 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0