Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

OM : Di Meco prévient les supporters !

Par Publié le - Mis à jour le
Eric Di Meco - Ancien défenseur de l'OM
Eric Di Meco - Ancien défenseur de l'OM
Eric Di Meco - Ancien défenseur de l'OM

La commission de discipline de la LFP a finalement décidé de sanctionner l’OM d’un match à huis clos (face à Troyes) suite aux incidents intervenus lors du match OM – PSG. Pour Eric Di Meco les supporters marseillais vont devoir faire attention car la sanction d’un point en moins pourrait vite tomber…

 

 

Eric Di Meco estime que l’OM ne s’en sort pas trop mal et devra se méfier à l’avenir…

 

Si ça se reproduit, ça va tomber — Di Meco

 

« Ils ont joué avec les mots pour ne pas mettre la sanction mais si ça se reproduit, ça va tomber. Tu ne peux pas te plaindre d’avoir subi ce qui s’est passé à Nice, en pleurant pendant 15 jours, et refaire la même chose… Enfin, ce n’est pas la même chose mais un mec est quand même entré sur le terrain. Il est allé faire des bisous, mais s’il ne voulait pas aller faire des bisous, comment on fait ? Je suis soulagé mais il ne faut pas que ça se reproduise. Le gros problème pour la commission de discipline, et c’est toujours pareil, c’est que si ça recommence ailleurs, comment ils vont faire ? Tout part de Nice où ils essayent d’être justes en tapant fort mais pas trop. Derrière, ça se reproduit et tu ne peux pas retaper… A un moment donné, il faut que ça s’arrête. Il ne faudrait pas que ça se reproduise, sinon ils vont se retrouver dans la merde. Ils seront obligés de taper fort et le club qui sera sanctionné dira : « Non mais attendez, pourquoi ça tombe sur nous alors que ce n’est pas tombé sur eux ? » Eric Di Meco – source : RMC (18/11/2021)

 

 

Dans les colonnes du quotidien sportif  l’Equipe , Sébastien Deneux, le président de la Commission de Discipline de la LFP, explique cette sanction

 

A LIRE AUSSI : Mercato OM : Un joueur prêté définitivement vendu ?

 

C’est pour cela que le sursis ne tombe pas

 

« Il y a eu une accumulation de divers manquements avec des supporters sans billets dans le stade, une pyrotechnie très massive, des jets d’objets et l’introduction d’un supporter sur la pelouse. Ils ne sont pas de même nature que ceux d’Angers, où il y a eu un envahissement de pelouse. C’est pour cela que le sursis ne tombe pas. Mais néanmoins, la multitude de ces incidents entraîne la décision d’un huis clos total pour un match« . Sébastien Deneux – Source : L’Equipe

 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0