Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

OM : Encore et toujours un problème générationnel ?

Par Publié le - Mis à jour le

La saison dernière, les problèmes de vestiaire entre les jeunes espoirs et certains cadres avaient compliqué la cohésion du groupe. Avec l’arrivée de Marcelo Bielsa aux commandes du sportif, la discipline instaurée évite une partie de ces débordements mais il reste toujours un fossé entre deux générations. Ce problème n’est pas le monopole de l’OM…

 

 

Fanni : « Les plus anciens, on l’accepte plus facilement que les plus jeunes »

 

 

La semaine dernière, Rod Fanni avait évoqué l’exigence de son coach. Le défenseur de 33 ans en avait profité pour souligner la réticence des plus jeunes: « Il y a pas mal de choses rébarbatives. Mais on doit s’adapter, et j’ai été très sincère avec mes coéquipiers. Si cela apporte des résultats, bossons, on est là pour ça. Les plus anciens, on l’accepte plus facilement que les plus jeunes. Parfois, j’ai l’impression qu’ils n’ont pas conscience de ce que la méthode de Marcelo pourra leur offrir demain. Après, si c’est trop chiant au point que ça empêche de tirer le maximum de chacun, alors il faut essayer de trouver le juste milieu au quotidien. Le but, c’est d’aller au bout maintenant. S’il faut adoucir ou durcir la méthode, peu importe. »

 

 

Payet : « Je n’ai rien dit. J’ai 27 ans… »

 

 

Dimanche sur Canal+, Dimitri Payet est revenu sur son accrochage avec Florian Thauvin lors du match face à Rennes en février. Le meneur de jeu reconnaît ne pas avoir d’affinités avec son coéquipier, il insiste sur la différence d’âge : « Thauvin ? Je n’ai rien à dire. Des affinités avec lui ? Sur le terrain, oui, mais en dehors, non, pas d’affinités. Les insultes à Rennes ? Oui, ça m’a choqué. Je n’ai rien dit, je n’ai pas voulu envenimer les choses. J’ai 27 ans, bientôt 28, j’ai assez d’expérience pour savoir qu’à Marseille encore plus qu’ailleurs, ça n’aurait servi ni à lui ni à moi d’envenimer les choses ». Face à Lyon, l’équipe a montré qu’elle avait retrouvé sa cohésion. Le projet de Vincent Labrune ne peut être viable que si les jeunes espoirs sont entourés par des joueurs d’expériences, avec les déaprt de Gignac, Fanni et surement Ayew, l’OM va en perdre une bonne partie…

 

 

Gignac et son rôle dans le vestiaire

 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0