Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

OM : Jacques-Henri Eyraud en prend encore pour son grade par un ancien Marseillais !

Par
Jacques-Henri EYRAUD
Jacques-Henri EYRAUD
Jacques-Henri EYRAUD President of Marseille

Ancien président de l’Olympique de Marseille, Jacques-Henri Eyraud n’aura pas laissé un grand souvenir aux supporters marseillais… Mais également à quelques joueurs qui ne l’ont pas oublié. Adil Rami s’est d’ailleurs exprimé à ce sujet avant la rencontre entre l’OM et Troyes, son nouveau club. 

 

 

L’Olympique de Marseille va recevoir Troyes ce dimanche soir pour le compte de la 15e journée de Ligue 1. Une rencontre qui va opposer les Marseillais à un ancien olympien : Adil Rami. Le défenseur central français a retrouvé du temps de jeu en Ligue 1, à l’ESTAC après une aventure en Turquie, en Russie puis au Portugal à Boavista.

 

Tout le monde connaît mon combat. On a une personne qu’on déteste en commun — Adil Rami

 

Adil Rami Marseille

Depuis son départ de l’Olympique de Marseille, Adil Rami n’a pas rejoué au Stade Vélodrome. Son retour se fera malheureusement sans les supporters puisque l’OM connaît un huis clos après les sanctions tombées pour le match face au PSG. L’international français n’a pas caché sa déception à ce sujet puisqu’il est parti en plutôt bon terme avec les supporters… Son départ est surtout dû à une personne qu’il « déteste », : Jacques-Henri Eyraud et qui n’est également pas très apprécié des suiveurs du club.

 

A LIRE AUSSI : Ligue 1 : Lens accroché par Angers, le LOSC butte face à Nantes, l’OGC Nice se fait surprendre par Metz !

 

« Mon retour à Marseille ? Je suis content, mais je suis un peu déçu du huis clos. Si j’aurais aimé voir l’accueil du Vélodrome ? Oui, mais il n’y a aucun combat, ni contre les supporters, ni contre le club. Tout le monde connaît mon combat. On a une personne qu’on déteste en commun, dont je ne donnerai pas le nom. C’est pour jouer ces matches-là que je suis revenu en France. Avec le public marseillais, c’aurait été mieux. Je suis un peu déçu du huis clos. Le Vélodrome, c’est la ferveur que je suis venu rechercher en France, ça m’a manqué »  Adil Rami – Source : L’Est Eclair (27/11/21)

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0