PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant
PUBLICITÉ

OM: La grosse confidence d’Azzedine Ounahi…

Publié le - Mis à jour le
La rédaction de Football Club de Marseille est composé de journalistes suiveurs de l'OM (olympique de Marseille) depuis plus de 10 ans. Nos journalistes couvrent l'actualité de l'OM et du mercato OM quotidiennement.
Azzedine Ounahi - Photo by Icon sport

Arrivé pour 10 millions d’euros à l’Olympique de Marseille en provenance d’Angers l’hiver dernier, Azzedine Ounahi est revenu au micro de beIN Sports sur sa blessure et la perte de son meilleur ami qui l’a beaucoup affecté.

Arrivé à l’OM lors du dernier mercato hivernal, Azzedine Ounahi s’est confié au micro de beIN Sports sur sa blessure et la perte de son meilleur ami qui l’a beaucoup affecté.

A LIRE AUSSI: Mercato OM : 3 clubs montrent un intérêt pour Vitinha !

« J’ai perdu mon meilleur meilleur ami. J’ai mis du temps à revenir. Le fait de l’avoir perdu, ça m’a beaucoup touché »

« L’équipe nationale m’envoie les vidéos d’avant-match. Je suis quelqu’un de dur avec moi-même et si je ne suis pas bon je suis pas là à dire non c’est de la faute des supporters. C’était un peu dur quand je suis arrivé. Je ne jouais à mon poste, après je pars en sélection. J’étais vraiment bien. Malheureusement je me blesse. J’ai perdu mes appuis, je ne peux pas appuyer sur mon orteil, il faut que je cours un peu et après il y avait aussi des événements personnels. J’ai perdu mon meilleur meilleur ami. J’ai mis du temps à revenir. On va dire le fait de l’avoir perdu, ça m’a énormément touché, a livré Ounahi. Je l’ai vu à la clinique après le match de la Côte d’Ivoire. J’ai jamais imaginé un jour de le voir devant moi comme ça et je peux rien faire avec l’argent, il n’y a que Dieu qui peut faire quelque chose mais je peux rien faire. C’est quelque chose qui m’a vraiment changé. Je commence à regarder la vie différemment. Je me suis dit je suis un peu loin de mes parents. Il y avait beaucoup de choses que les gens ne savaient pas. Certes moi aussi quand j’étais petit j’étais supporter je regardais les joueurs. Quand ils jouaient, je me disais il est nul, il est pas bon en ce moment et pourquoi ils ne marquent pas pourquoi ils ne font pas ça ? On reste des êtres humains », a ajouté l’international marocain.

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0
     
    yandex bola