PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant
PUBLICITÉ

OM : Les vérités du vestiaire sur Tudor…

La rédaction de Football Club de Marseille est composé de journalistes suiveurs de l'OM (olympique de Marseille) depuis plus de 10 ans. Nos journalistes couvrent l'actualité de l'OM et du mercato OM quotidiennement.

Igor Tudor n’est pas toujours apprécié par les supporters de l’OM. Le côté rigide du coach peut en dérouter certains, pour autant le vestiaire marseillais semble avoir bien accepter les exigences de leur entraineur, comme l’expliquent Rongier et Lopez…

 

Capitaine de l’OM depuis l’arrivée du technicien croate, Valentin Rongier s’est confié sur la méthode de travail d’Igor Tudor.

 

Tudor a une image du football italien

 

« Tudor est rigoureux, quand il est arrivé c’est le message qu’il nous a fait passer. Qu’il fallait être sérieux, qu’on avait de la chance de faire ce métier-là et qu’il fallait se concentrer à l’entraînement, que ça dure 1, 2 ou 3 heures. Il a une image du football italien. Il a joué là-bas, il a coaché, donc il refait ce qu’il a vu dont cette rigueur et ce sérieux ». Valentin Rongier – source : Objectif Match (12/2022)

Le portier espagnol de l’OM a aussi évoqué l’exigence demandée par Igor Tudor.

C’est un coach très exigent, avec lui et ses joueurs

 

« C’est un coach très exigent, avec lui et ses joueurs. Il a une idée claire de ce qu’il veut pour l’équipe, qu’on perde ou qu’on gagne. On est une équipe avec plus de caractère, d’intensité, je pense qu’il va nous aider ». Pau Lopez – source : Objectif Match (12/2022)

Qu’on le veuille ou non, quand un entraîneur a été joueur, ça se sent

 

« Je crois que ça a fait du bien à l’équipe. On avait besoin d’être un peu plus agressifs. Et j’avoue que j’aime beaucoup la façon dont il communique. La façon dont il parle avant chaque match, pour nous motiver nous mettre bien dans le match. Qu’on le veuille ou non, quand un entraîneur a été joueur, ça se sent. Il connaît les moments par lesquels on va passer, contre quelles équipes on pourrait être tentés de nous relâcher. Il sait comment nous parler. Il a une façon de parler qui est très bonne. Autant dans les bons que dans les mauvais moments, je suis ravi de ça ». Léonardo Balerdi – source : Objectif match / OM.fr (24/11/2022)

En août dernier, après des matches amicaux de piètre niveau, Tudor avait clairement affiché son ambition et assumé ses exigence en conférence de presse.

 

« J’entraîne depuis une dizaine d’années, et j’ai toujours différencié les matchs de préparation des matchs officiels, a-t-il déclaré à deux jours du premier rendez-vous de la saison, dimanche contre Reims. Je l’ai dit clairement dès le premier jour, je ne cherche pas la fraîcheur dans les rencontres amicales. C’est fondamental pour les résultats. Sur la tactique, le style de jeu, je vais un peu à l’encontre de mon prédécesseur (Jorge Sampaoli). On peut gagner de pleins de manières différentes. Il faudra du temps pour s’habituer. Il y a forcément des différences par rapport aux autres championnats. Mais, au final, c’est toujours du travail. La différence n’est pas en fonction du pays mais des méthodes de l’entraîneur. J’ai toujours cru en la fatigue. La vraie fatigue. Les équipes avec un jeu vertical et de l’intensité obtiennent de meilleurs résultats. Contre l’AC Milan, on a joué contre une équipe qui a le jeu que l’on souhaite mettre en place. Leur équipe a été construite en trois années. Au début de leur parcours, ils ont perdu 5-0 contre l’Atalanta. » Igor Tudor – source : Conférence de presse (08/2022)

 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0
     
    yandex bola