Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

OM : « On ne voulait pas le lâcher dans la poudrière »

Par Publié le - Mis à jour le


Rudi Garcia n’a pas hésité à le lancer en L1, Franck Passi et son adjoint Thomas Fernandez avait préféré préserver Maxime Lopez. L’ancien coach de la réserve et responsable du centre de formation revient sur ce choix et sur le parcours du jeune milieu de terrain olympien.

 

On l’a protégé pendant deux ans

 


« On a tout de suite senti son gros potentiel en termes de technique, de perception du jeu, de capacité à faire jouer les autres. Il était systématiquement surclassé. Je lui ai donné sa chance en Youth League il y a trois ans. C’est là qu’il a tapé dans l’œil de clubs étrangers, notamment Liverpool (Voir l’anecdote de José Anigo sur ce thème). On l’a protégé pendant deux ans. Il n’était pas prêt, et, vu le climat général  en début de saison, il y avait le risque qu’il se brûle. On ne voulait pas le lâcher dans la poudrière. »

 

Thomas Fernandez – source : France Football


 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0