Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

OM : « Pour Sampaoli, le gardien est joueur capital, c’est le premier meneur de jeu  » (décryptage d’un spécialiste)

Par Publié le - Mis à jour le
16 Pau LOPEZ (om) - 21 Valentin RONGIER (om) during the Ligue 1 Uber Eats match between Marseille and Lorient at Orange Velodrome on October 17, 2021 in Marseille, France. (Photo by Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport) - Orange Vélodrome - Marseille (France)

Extrait de notre émission tactique réservée aux abonnées FCM. L’ancien entraîneur de Marseille  Consolat Nicolas Usai réalise un décryptage tactique complet du système de jeu du coach olympien Jorge Sampaoli.

Dans l’extrait ci-dessous Nicolas Usai (ancien entraîneur de Marseille Consolat et du FC Sedan) décrypte notamment le rôle très important du gardien de but dans le système tactique mis en place par le technicien argentin de l’OM Jorge Sampaoli

Retrouvez l’intégralité de notre émission tactique (durée 1h) ici : L’émission tactique sur l’OM de Sampaoli avec Nicolas Usaï !

Pour vous abonner à Football Club de Marseille cliquez sur ce lien

On entend quelquefois le gardien se faire siffler quand il faut aller chercher un résultat, mais…
« A l’OM comme dans beaucoup de clubs aujourd’hui comme Chelsea ou Manchester City, ce qui est très important c’est la qualité technique du gardien de but au pied mais aussi sa lecture de jeu pour pouvoir relancer et jouer avec ses deux défenseur centraux en formant un triangle (voir explication tactique en vidéo ci-dessous). Sampaoli est très à cheval la dessus. On entend quelquefois le gardien se faire siffler quand il faut aller chercher un résultat mais c’est le coach qui demande ça et à partir du moment où il veut absolument passer par ces lancements de jeu on ne verra pas cette année un gardien de but dégager un ballon. Dans ce système, le gardien est un joueur capital, c’est le premier meneur de jeu. Il voit ce qui se passe devant et sert d’appuie pour les deux défenseurs, mais à la moindre erreur technique ça peut être sanctionné derrière. Ce qui est beau la dedans c’est qu’une fois que la première ligne adverse est battue, il faut directement mettre de la verticalité pour trouver des décalages ou des renversement de jeu » Nicolas Usai (ex coach de Marseille Consolat et Sedan)

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0