PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant
PUBLICITÉ

OM PSG : Ménès fustige l’arbitre !

Pierre Ménès - Canal +
Pierre Ménès - Canal +
Pierre Ménès - Canal +

Sur sa chaine youtube l’ancien journaliste du Canal Football Club, Pierre Ménès a donné son sentiment sur la défaite de l’Olympique de Marseille au stade Vélodrome ce dimanche soir face au PSG (0-2).

Pierre Ménès est revenu sur la prestation des olympiens lors du match OM PSG (0-2) comptant pour la 28e journée de Ligue 1.  Pour l’ancien journaliste de Canal + et de l’Equipe, l’arbitrage de Benoit Bastien a été catastrophique.

A lire aussi : OM – PSG : COLERE CONTRE L’ARBITRAGE ! Satisfaction de la 1ère mi-temps et PESSIMISME !

Pour Florent Gautreau cet OM est très faible

« Quand il se passe rien dans un match, il ne faut pas oublier qu’il y a un arbitre qui est capable de te foutre en l’air une rencontre. Il expulse  un joueur parisien pour une faute totalement bénigne. En plus il lui met rouge direct car il estime qu’il est dernier défenseur alors qu’il se trouve sur la ligne de touche. Ce n’est pas la première fois que Bastien fait des arbitrages totalement pourris. C’est Paris qui a mis le m-pied sur le ballon en seconde période alors qu’ils étaient en infériorité numérique. Marseille a été trop brouillon. Il y a ce but refusé à Veretout. Est que Henrique gène la vue de Donnarumma, c’est difficile à dire. Il faut reconnaître que l’OM aurait pu mettre ce but. On ne peut pas non plus dire que l’OM a fait un mauvais match, ils ont fait ce qu’ils pouvaient avec les moyens du bord » a ainsi déclaré Pierre Ménès sur sa chaine Youtube après la rencontre.

A lire aussi : OM PSG (0-2) : Blessure de Mbemba, soirée cauchemardesque malgré le carton rouge !

L’entraineur de l’OM Jean Louis Gasset évoquait au terme de la rencontre des faits de matchs importants lors de ce classique OM PSG : « Il y a deux faits majeur en deuxième période. Le premier c’est la sortie de Mbemba à la 50e minute. Le temps que Samuel Gigot se remette en jambes alors qu’il n’a pas joué depuis Montpellier (25 février), on se prend le premier but dans la foulée. » Le coach olympien poursuit avec le second fait de jeu important a ses yeux.
« Le deuxième fait majeur c’est le but refusé parce que la frappe de Veretout il la met de l’autre côté (de Luis Henrique, sanctionné d’un hors jeu de position, NDLR) donc je me languis de revoir les images. Si on égalise à 1-1, on peut les mettre dans leurs 30 derniers mètres pendant 15-20 minutes et là on peut gagner. C’est pour ça que c’est frustrant »

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0