Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

OM: Retour à la réalité après 15 jours de Storytelling

Par Publié le - Mis à jour le
Vincent LABRUNE / Basile BOLI - 03.12.2015 - Rennes / Marseille

 

 

Repris de volée – Le billet d’humeur

 

 

Conspué par le vélodrome qui réclamait sa démission après la défaite face Rennes (2-5), Vincent Labrune a bénéficié de 15 jours de trêve internationale pour organiser sa défense, et surtout détourner l’attention. Quinze jours pour cet expert en communication de crise, adepte du Storytelling, c’est plus qu’il n’en faut pour allumer des contres feux et tenter d’endormir le peuple marseillais…

 

 

Storytelling: « Méthode de communication basée sur une structure narrative du discours qui s’apparente à celle des contes, des récits. Il consiste à faire émerger une histoire séduisante et convaincante et l’utiliser comme vecteur pour faciliter l’acceptation d’un message. » (Source Google)

 

 

La communication narrative, voilà un domaine dans lequel excelle le président de l’OM. Ainsi, il ne s’est pas passé un jour sans que Vincent Labrune, ou son entourage, n’occupe l’espace médiatique pour conter aux supporters marseillais de merveilleuses histoires. Le message à faire passer est simple: Ce n’est pas de sa faute.

 

 

Épisode 1: Virer Michel !

Labrune a donc admis s’être trompé sur le choix de Michel pour succéder à Bielsa. Il souhaiterait même s’en séparer avant la fin de la saison après avoir expliqué le contraire face caméra sur Infosport+ quelques jours plus tôt. Michel, le fusible parfait. Oui, mais cette fois ça ne sera pas suffisant…

 

 

Épisode 2: Labrune parle à Bielsa.

L’argentin a téléphoné à l’orléanais il y a presque un mois, mais les détails de leur conversation ne sortent étrangement que maintenant. Bielsa aurait notamment souligné la faiblesse tactique de l’équipe de Michel… Mais peu importe, quoi de mieux pour redorer son image que de s’exposer avec « Dieu » en personne.

 

 

Épisode 3: Le méchant Igor contre le gentil Vincent.

Igor Levin, l’homme qui a eu la peau de Bielsa alors que Labrune, « abasourdi », avait tout fait pour le conserver. L’avocat Russe est aujourd’hui l’homme de confiance de MLD et pourrait avoir la peau de l’actuel président de l’OM dans la prochaines semaines.

 

 

Épisode 3 : MLD responsable de tout.

Vincent Labrune n’y est pour rien, il l’a dit et redit: « l’OM na pas d’argent ». Le président de l’OM ne fait qu’appliquer à la lettre les consignes de la patronne. Et dorénavant, si Michel reste, c’est également de sa faute puisque VLB lui a demandé de le licencier. Il attendrait à ce jour toujours un retour de mail de Margaritta…

 

 

Épisode 4 : Labrune est usé, lessivé

Si le club n’est pas vendu, l’orléanais penserait même à quitter le club si MLD ne ne lui donne pas plus de moyens pour la saison prochaine. Comme les supporters, il ne veut pas revivre une telle saison…

 

 

Épisode 5: Labrune et Michel ne se parlent plus.

Les deux hommes s’évitent à la commanderie et Labrune aurait été « abasourdi » d’apprendre que Michel avait donné 4 jours de repos à ses joueurs pendant les fêtes de Pâques. Quel « feignant » ce Michel, en plus, il part juste le jour où Labrune avait un créneau pour enfin discuter avec lui.

 

 

Épisode 6 : Labrune veut Sampoaoli.

Mais encore une fois, MLD doit valider. C’est clair, si Sampaoli ne vient pas à l’OM ce sera la faute l’actionnaire principale. (Et également si Lionel Messi ne vient pas d’ailleurs…)

 

 

Episode 7: Labrune déjeune avec Dana.

Labrune s’active en coulisse pour vendre l’OM donc « laissez le travailler ». La vente du club, voilà un sujet qui alimente la chronique depuis des mois, des années même. C’est également le sujet parfait pour détourner l’attention et calmer les supporter au bord de l’explosion. Car si Labrune et MLD n’arrivent pas à vendre l’OM, ce sera bien évidemment de la faute des… supporters. Lesquels donnent une mauvaise image du club.

 

 

Après 15 jours de contes de fées, le retour à la réalité se profile avec un déplacement toujours très compliqué à Bastia ce weekend. Quelque soit le résultat en Corse, la réception de Bordeaux dans 10 jours est déjà dans toutes les têtes notamment celles du board olympien. Le Storytelling aura-t-il eu suffisamment d’effet pour calmer le Vélodrome ? Rien n’est moins sur. A priori, la seule chance de voir Vincent Labrune passer une soirée tranquille en loge présidentielle serait le boycott total des supporters. Ce qui n’est d’ailleurs pas à exclure…

 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0