Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

OM : « Sampaoli, c’est moins fou, mais ça n’a rien à voir avec Villas-Boas ! »

Par Publié le - Mis à jour le
Jorge Sampaoli Photo by Icon Sport

L’équipe de Sampaoli manque de folie ces derniers temps, de quoi critiquer Jorge Sampaoli. Mais pour Nicolas Filhol, la comparaison avec Villas-Boas est injuste…

 

 

 

La comparaison de Sampaoli avec Villas-Boas n’est pas justifiée pour notre journaliste Nicolas Filhol, même s’il est déçu du jeu actuel de l’Olympique de Marseille :

 

Villas-Boas, de la bouillie de football– Filhol

 

« On est encore indulgent avec Sampaoli parce qu’il a proposé de belles choses en début de saison, alors que le peuple marseillais était en souffrance avec l’absence de stade et le Covid. Tu peux pas comparer Villas-Boas à Sampaoli… C’était sympa les trois premiers mois, mais après c’était de la bouillie de football. Là Sampaoli ça manque de mouvement, la première période était insipide, mais t’as toujours un moment dans le match où ça part un peu dans tous les sens. Il veut ressortir propre le ballon, tu vois qu’il veut quand même marquer des buts. Oui, en ce moment il n’y a pas assez de déséquilibre, je suis un peu frustré c’est vrai. » Nicolas Filhol— Source: FCM (08/11/21)

 

Peut-être physique pour certains mais surtout psychologique — Nico

 

Nicolas Filhol n’a pas apprécié le manque de mouvement autour du porteur de balle… Mais il pense savoir ce qui a fait que les Marseillais étaient aussi immobiles sur le terrain : une fatigue psychologique après l’enchaînement des matchs.

 

A LIRE AUSSI : OM Mercato: Newcastle et West Ham visent un titulaire de Sampaoli ?

 

« Mis à part les supporters et ce bruit au stade, je me suis ennuyé comme pas possible. Je trouve que l’OM a été très constant en première mi-temps. Dans la nullité, ils ont été très constants. C’était une catastrophe ! A part la frappe de Payet sur la barre, l’OM s’est fait prendre en contre avec plusieurs occasions pour Metz. Il y avait zéro mouvement, ça ne bougeait pas ! Vu de la tribune de presse, ce qui était le plus énervant c’était le zéro mouvement ! Il y a quand même une excuse recevable par rapport à ça, mais qui n’excuse pas tout… C’est l’enchaînement des matchs ! L’OM a beaucoup enchaîné, a joué tous les trois jours… On a senti une certaine fatigue psychologique. Peut-être physique pour certains mais surtout psychologique. On sentait que les joueurs avaient beaucoup de mal à entrer dans ce match. D’ailleurs, si on regarde un peu, Lyon a pris une tannée face à Rennes dimanche soir. Mis à part Paris, les équipes qui ont joué en Coupe d’Europe ont eu du mal. Il y a eu de l’enchaînement et ça s’est senti. Rennes a joué une équipe d’un autre niveau en Conférence League et a pu faire tourner. C’est une réalité pour l’OM. Les joueurs n’étaient pas dedans, ça ne bougeait pas. C’était compliqué. Metz a bien joué le coup. Plein d’occasions. Antonetti en conférence de presse a même dit qu’il n’était pas content du résultat. Avec ce qu’il a proposé et mis en place, il méritait de gagner. Le match a un peu tourné quand il prenne le rouge. On se retrouve à 10 contre 11 pendant près de 40 min mais on attend quand même la 80e pour mettre un peu de folie dans ce match. C’est beaucoup trop tard ! » Nicolas Filhol – Source : FootballClubdeMarseille.fr (08/11/21)

 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0