OM Mercato Publié le - Mis à jour le - Par

OM : Sanchez, Vainqueur, Veretout… les dessous du mercato 2016 racontés par Franck Passi

.
Info Chrono
Top articles de la semaine
@FCMarseille

Invité sur le plateau de Débat Foot Marseille la semaine dernière, l’ancien entraineur de l’Olympique de Marseille Franck Passi s’est ensuite longuement confié dans un entretien accordé à Football Club de Marseille. Entre autre, il revient sur le mercato 2016, l’été avant que le club soit racheté par Franck McCourt.

 

 

 

Le mercato de l’OM en 2016, comment ça s’est passé?

 

 

Au départ, je prends l’intérim de Michel en fin de saison. C’était au mois d’avril. Je ne savais pas si la saison d’après je devais continuer ou pas… il fallait préparer le mercato, anticiper le départ des 14 joueurs. Peu importe l’entraîneur qui allait suivre, ça allait être très compliqué de trouver des joueurs au mois de juillet. Mon contrat a mis du temps à être signé parce que Margarita Louis Dreyfus ne savait pas si elle allait vendre le club ou non. Donc lorsqu’elle a su qu’elle continuait la saison, elle m’a fait signer un contrat.
Peu de joueurs avaient signé. Le seul en début de saison, c’était Bedimo. Ce n’était pas mon choix de base mais je l’ai accepté. Il n’y avait pas beaucoup d’arrières gauches et je pense que l’on n’a pas vu le vrai Henri (Bedimo) de Montpellier, de Lyon… Il a été blessé donc quelque part, c’était un raté. 

Ensuite, j’ai travaillé avec la cellule de recrutement. Je leur ai demandé de me faire des listes, de travailler sur des joueurs. Il y a aussi des gens qui m’ont appelé personnellement. En ayant travaillé au recrutement, je connaissais aussi des recruteurs, des agents… Franck Passi – FCM

 

 

Javier Manquillo voulait à tout prix rester avec nous — Passi

 

On a essayé de faire un panel des meilleurs joueurs que l’on pouvait faire venir à l’Olympique de Marseille, et pour certains ça a été le cas. Mais pour d’autres comme (Carlos) Sanchez, qui est à la Fiorentina maintenant, pour Veretout voire Valère Germain qui était à Monaco. On voulait le mettre derrière Gomis mais on a pas pu le faire par manque d’argent. On a aussi manqué de peu Javier Manquillo qui voulait à tout prix rester avec nous. Mais finalement, par manque d’argent on a pas pu. Le problème, même si c’était un deuxième prêt, c’est qu’il fallait dégraisser l’effectif. La masse salariale était importante et on voulait entrer d’autres joueurs. Donc tout ça, ça a tardé. Au mois de septembre, Vainqueur, Njie ou Rod Fanni sont arrivés, on les a fait attendre jusqu’au bout. 

Tout ça parce qu’on n’avait pas d’argent. Les gros joueurs que l’on a pu récupéré, c’est Gomis, c’est Thauvin, même Vainqueur, Sakai…  Franck Passi – FCM