Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

OM, un dernier coup d’intensité…

Par Mis à jour le - Publié le

Les olympiens ont un ultime coup de collier à mettre à Monaco ce soir. Cela n’a l’air de rien mais nous sommes échaudés par des expériences négatives qui virent par le passé nos joueurs se trouver en vacances dans les têtes un peu plus tôt que prévu et lâcher le dernier match avant la trêve. Il parait toutefois pour ceux qui ont regardé de plus près les statistiques que l’échec dans cette période n’est pas si fréquent. Et puis il faut tenir compte que nous vivons une expérience particulière.

Le football ne va pas s’interrompre quelques jours pour tous. Il y a ceux qui vont rejoindre leurs sélections, quant aux autres, ils ne sont pas sans ignorer que c’est presque une nouvelle saison qui commencera après la Coupe du Monde. Il y aura une nouvelle préparation foncière, un mercato peut-être provoqué par les performances des uns et des autres durant la compétition. Les effectifs risquent plus que d’habitude de se voir bouleversés, redessinés, et je ne parle pas des chutes de motivation qui pourraient saisir certains éléments ayant rencontré des échecs cuisants. Et en même temps, rien n’est sûr. Peut-être que rien ne changera.

L’enjeu de ce soir n’est rien d’autre que de bonifier la victoire face aux lyonnais qui a permis de réenclencher la marche, de remettre les monégasques à trois points, et il serait bon de ne pas laisser les lensois s’éloigner encore plus au risque de ne plus pouvoir les rattraper. Il faudra pour cela que les joueurs de Tudor resservent la même partition que celle observée face aux lyonnais. Leur mois d’octobre fût tellement catastrophique qu’ils ne peuvent plus musarder en chemin.

Reste qu’en face, l’opposition ne sera pas disposé à se laisser faire même si selon la tradition, c’est l’OM qui jouera à domicile sous le rocher. Avec une semaine entre le match contre les lyonnais et celui qui nous attend, les organismes auront eu le temps de se reconstituer, l’excuse de la fatigue ne pourra pas tenir en cas de contre-performance.

C’est la raison pour laquelle on s’attend à ce qu’il n’y ait guère de bouleversement dans la compo par rapport à celle qui a débuté contre Lyon mais les mêmes questions se posent comme à chaque match. Guendouzi sur le banc contre Lyon réintégrera-t-il l’équipe au soutien de Sanchez ou reviendra-t-il au milieu ? Dans ce dernier cas, serait-ce Rongier ou Veretout qui en ferait les frais. Gageons que ce serait Rongier mais qui peut avoir avoir aujourd’hui ce genre de certitude ?

La bonne rentrée de Payet contre Lyon lui ouvrira-t-elle un temps de jeu plus important, et combien ? L’expérience Dieng en pointe avec Sanchez et un autre (sans doute Harit) tentera-elle le coach croate de l’OM ? Dieng qui avait été étincelant en terre monégasque l’année dernière, mais nous étions en début de saison et les monégasques ne s’étaient pas méfiés. Reste à savoir si derrière, Gigot sera maintenu, à moins que Kolasinac ne lui soit substitué ?

Quels que soient les joueurs choisis, les olympiens sont condamnés à l’intensité, l’abnégation, le sacrifice, en espérant un peu de réussite dans les deux surfaces.

Et n’oublions pas l’étrange intervention de Deschamps au sujet de ce match qui peut aussi bien concerner Ben Yedder que Clauss. Un grand match de l’un ou l’autre pourrait lui occasionner de se retrouver sur la liste en partance vers le Qatar.

On ne parlera plus de Gerson dont le cas est en train de se régler, bien trop vite à mon goût. C’est un vrai manque de caractère pour le joueur d’avoir lâché si vite sans se battre, sans montrer ses capacités de lutte.

Après ce match, le grand boycott pourra commencer. Je serai de ceux qui ne regarderont pas une seule minute de cette odieuse Coupe du Monde des enveloppes, des Rolex et petits accords entre amis, au détriment des populations et de la cohérence écologique. Mais j’aurai l’occasion d’y revenir.

Vive le grand Roger Magnusson !

Thierry B. Audibert

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0