Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

OM: Une affluence plus importante que prévue face au PSG ?

Par Publié le - Mis à jour le

Aux abords du stade, des hommes ont tenté de forcer l’entrée pour pénétrer dans à l’intérieur de l’enceinte marseillaise, lors du Classico face au PSG (0-0). D’autres sont entrés de manière illicite, de quoi tronquer le nombre exact de supporters présents ce soir là…

 

 

 

D’après les informations de RMC, des centaines de personnes ont forcé les barrières pour entrer dans le stade, ce qui a provoqué des affrontements avec les CRS. Neuf policiers dont un commissaire a été blessé, et 21 personnes ont été interpellé par les forces de l’ordre. Selon La Provence, un homme de 41 ans a écopé d’une peine de six mois de prison ferme, il disposait déjà d’un casier judiciaire fourni. Sa peine est aménageable, et le supporter est interdit de stade pendant un an. D’autres ont été condamnés à des simples amendes à 5 mois de sursis, pour usage de fumigènes…

 

Alors que l’affluence était de 65 121 spectateurs selon le club, l’intrusion de personnes sans billets pourrait voir ce chiffre tronquer comme l’indique l’Equipe. Jacques Cardoze s’est expliqué au quotidien sportif sur cette situation :

Impossible qu’il y ait plus de 65 000 personnes dans le stade– Cardoze

 

« Des gens nous ont dit : « J’avais une place et quelqu’un y était déjà ». Il y a eu des bugs. Nous sommes en train d’identifier les quelques dizaines de personnes pour lesquelles il y a eu litige. Nous leur ferons un geste commercial. Mais on n’a pas de scandale. Il est impossible qu’il y ait eu plus de 65 000 personnes dans le stade. » Jacques Cardoze— Source: L’Equipe (29/10/21)

Avant la rencontre face au PSG, l‘Olympique de Marseille avait tenu à préparer ses supporters de plusieurs manières. D’abord, une lettre de Pablo Longoria :

 

« Tout le monde nous a prévenus. S’il devait arriver le moindre incident, nous pourrions être très sévèrement sanctionnés. La semaine dernière une simple boulette de papier jetée sur le terrain a incité l’arbitre à faire arrêter la rencontre. Dimanche prochain, l’arbitre n’hésitera pas à être tout aussi intransigeant à notre égard », a-t-il notamment déclaré.

 

Néanmoins quelques actes isolés se sont produits, pas de quoi inquiéter le directeur de la communication Jacques Cardoze :

Il faut que le cas soit similaire– Cardoze

 

« Il faut rappeler que le point avec sursis a été infligé pour un envahissement de terrain à Angers, que nous condamnons. Il faut, pour que le point soit révoqué, que le cas soit similaire, a précisé le dirigeant sur RTL. A ma connaissance, hier soir (dimanche, ndlr), il n’y a pas eu d’envahissement de terrain donc pour moi il n’y a pas de débat. Certes, tout ne s’est pas très bien passé, mais on doit aussi se remettre dans un contexte. C’est la première fois depuis deux ans qu’on remplit un stade avec 65.000 personnes et peut-être même plus. On a fait des efforts, je pense qu’on est sur la bonne voie. Ceux qui sont des fauteurs de troubles, on porte plainte contre eux, il n’est pas question qu’il n’y ait pas de sanction. » Jacques Cardoze— Source: RTL (25/10/21)

 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0