Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

REDOUTABLE BAGARRE AU MILIEU ?

Par Mis à jour le - Publié le
16 Pau LOPEZ (om) during the Ligue 1 Uber Eats match between Monaco and Marseille at Stade Louis II on September 11, 2021 in Monaco, Monaco. (Photo by FEP/Philippe Lecoeur/Icon Sport) - Stade Louis II - Monaco (Monaco)

L’OM est en plein marathon, c’était prévu et personne n’a envie d’entendre qui que ce soit se plaindre. Si tu veux juste jouer le championnat, reste calé dans le ventre mou et fais ta petite saison tranquilou en passant plus de temps sur le canapé qu’aux vestiaires.

Et puis c’est pas comme si cette année l’effectif était mince. Y a du monde et de quoi faire tourner, même si Sampa aime bien s’appuyer sur ses hommes sûrs. On commence à voir desquels il s’agit. Saliba, Luan Peres, Guendouzi, Kamara, Rongier, Ûnder, Payet.

Retour sur Moscou

Quelques mots encore à postériori sur le déplacement à Moscou.

Ce qui me gêne, outre le nul arraché par les moscovites en fin de partie, c’est que l’OM a dominé la rencontre de la tête et des épaules mais il ne faut pas perdre de vue que nos adversaires nous ont totalement laissé le ballon, ne se concentrant que sur les ultimes gestes défensifs avec beaucoup de maîtrise et reconnaissons que nous avons manqué d’audace et de spontaneité, ivres que nous étions d’une telle possession. Nous sommes tombés dans un piège. Nous avons presque cédé à une tactique qui flattait notre vanité après ce remarquable match à Monaco. L’entraîneur russe a parfaitement cerné que s’il laissait de l’espace, il était mort.

La seule chose que nous puissions espérer désormais, est que nos joueurs se défoncent plus pour faire la décision et le break rapidement sans rien lâcher.

Alors… Rennes ?

Parlons maintenant de la réception de Rennes.

Milik ne sera encore pas là. Ménagé une nouvelle fois pour éviter une rechute précoce. Payet, on ne sait pas. Sampaoli a entretenu l’incertitude dans sa conf’, nous verrons bien sur quels éléments il souhaitera s’appuyer cette fois et surtout, comment il s’adaptera à l’adversaire, lequel c’est une chance, jouait aussi une compétition européenne cette semaine.

Comme l’année dernière, j’ai demandé à mon ami Clément, grand supporter de Rennes de me livrer ses observations sur son équipe afin qu’on arrive à se faire une petit idée du match, je vous relaie ses propos dans l’ordre où il me les a présentés.

Clément, supporter de Rennes nous parle de son équipe

« On a joué en 4-1-4-1 de base contre Tottenham, et clairement, en dehors de N’Dombele, on a éteint presque toutes les velléités offensives, Harry Kane a touché très peu de ballons, c’est la clé quand tu veux faire mal aux Spurs. Le dispositif a permis ça en évitant de laisser trop de place aux ailiers Lucas et Gil. Santamaria en pointe basse a contenu les pénétrations axiales en compensant partout et en se battant diablement bien, match admirable de sa part. Bref, je nous vois garder ce système qui bouge en 4-3-3 offensivement avec les projections de Laborde et Sulemana. Qualitativement, on ne perd rien de mon point de vue, même si je préfèrerais voir Laborde dans un 4-4-2 avec Guirassy devant. Le 4-1-4-1 est plus facile à faire coulisser, il offre donc à la fois des transitions plus rapides et une stabilité presque permanente si les joueurs courent comme il faut. Vous avez un profil avec des ailiers forts et un jeu terrible dans le cœur, je pense donc qu’on va rester comme ça. Tottenham était notre meilleure prestation collective depuis longtemps. Pas de raison de bouger les lignes. Méling va probablement remplacer Truffert mais sinon ce sera je pense la même équipe. Il va falloir se méfier de votre milieu Guendouzi-Kamara-Rongier, c’est ultra-fort. Si Santamaria-Tait et Bourigeaud ressortent une grosse prestation comme jeudi, ça va être beau à voir ».

Bataille au milieu ?

Voilà, si on en croit l’ami Clément, le breton, la bataille du milieu, comme souvent, sera la clé du match et comme d’habitude, il va falloir le meilleur ratio possible occasion/but, le gardien marseillais qui officiera devra se montrer décisif. Mandanda ? Pau Lopez ? À l’intuition je dirais Pau Lopez, lequel n’a pas encore eu tout le loisir de se montrer. Pour ma part, je fais partie de ceux qui ne lui voient pas de responsabilité dans le but encaissé à Moscou. Kamara me semble beaucoup plus en faute.

Rendez-vous en fin de journée pour le billet d’après-match, passez le meilleur dimanche possible en profitant de la vie et de votre santé. Il existe un certain nombre d’entre nous qui sont dans le dur, parmi lesquels l’ami René Malleville que j’embrasse et j’envoie à tous mes ondes positives, mais il y en a d’autres. L’un d’entre eux nous a quittés avant-hier en voyant la mort approcher. Tony… sur Twitter @VFC_Tony_ … Que la grâce soit sur son âme.

Vive le grand Roger Magnusson !

Thierry B Audibert

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0