OM Info Publié le - Mis à jour le - Par

Replay : Garcia doit-il changer son système ?

.
Info Chrono
Top articles de la semaine
Encore une fois, Rudi Garcia a tenté de faire jouer son OM dans un schéma ô combien séduisant mais inadapté à son effectif. Alors doit-il faire preuve de plus de pragmatisme ?


Le fameux 4-3-3 made in Garcia est extrêmement séduisant sur le papier.

 

Les clés de ce système sont l’animation au milieu avec deux éléments faisant vivre le ballon et des latéraux étirant un bloc adverse ne sachant plus où donner de la tête avec des « ailiers » rentrant vers l’intérieur. Pratiquement tout le bloc équipe participe à l’élaboration du jeu à l’exception de la charnière centrale et de la sentinelle du milieu.

 

onze-de-depart-terrain-garcia

Exemple de positionnement dans le schéma préférentiel de Garcia

 

 

Le genre de système que le peuple marseillais réclame de tout son cœur. Mais le coach olympien a t-il le matos nécessaire pour mettre en place une telle entreprise ? La réponse est bien évidemment non.

 

Deux latéraux et au moins un milieu manquant…

 

Il a été possible d’apercevoir lors des deux dernières sorties en Ligue 1 des énormes manques au niveau des latéraux et du milieu de terrain.

 

Fanni et Bédimo n’ont tout simplement plus le gaz pour tenir le rôle que Garcia donne à ses défenseurs de couloir. Sakaï est la cible de beaucoup de moqueries mais lui, au moins, sait s’acquitter de ses tâches. Ce serait mieux s’il pouvait s’en acquitter avec panache m’enfin…

 

Dans l’entrejeu, super-minot Lopez s’est régalé dans cette configuration mais il fut bien le seul. Logiquement Diarra aurait dû être capable d’assumer sans problème le rôle de sentinelle mais a préféré trottiner tranquillement pendant 180 minutes. Encore plus problématique, ni Machach ni Cabella n’ont réussi à se positionner en tant que troisième milieu. Trop offensifs, perdus sur le terrain et incapable de jouer simple. Ce fameux troisième larron doit fluidifier le jeu et a également pour mission de multiplier les aller-retours entre les deux surfaces.

 

vainqueur-entrainement

 

 

Y a t-il des solutions à court terme dans l’effectif actuel ? William Vainqueur pourrait en être une. Si Diarra s’y remet et que Lopez continue sur sa lancée, ces trois-là pourrait former un attelage très intéressant.

 

Reste le problème des latéraux où Sakaï peut apporter le nécessaire, toujours assorti d’une bonne dose d’imprécision technique, alors qu’à gauche c’est le désert complet. Bédimo ne peut plus être performant que dans une équipe jouant bas où il se contente de contrôler son couloir. Derrière…. Sané n’a jamais réussi à passer le cap entre les U19 et les pros sans compter sur le fait qu’il peine à se remettre d’une vilaine blessure contractée pendant la préparation.

 

Aussi bien Sakaï(trop brouillon) que Lopez(trop jeune) ou Vainqueur(trop blessé) charrient un gros paquet d’incertitudes et ne bénéficient d’aucune alternative. Faut-il donc pour Garcia jouer petits bras sur les deux prochains mois ?

 

Passi-lorient-om

 

 

Le 4-4-2 comme alternative ?

 

Retour au 4-4-2 d’El Local ?

Et si Garcia s’appuyait sur le peu de positif hérité de l’ère Passi ? C’est à dire ce faux 4-4-2 (plus 4-4-1-1) qu’El Local semblait avoir mis en place pour contenter tout le monde. C’est le système utilisé lors de toutes les victoires olympiennes (Lorient, Nantes et Metz) cette saison. Avec quelqu’un pour l’appuyer devant, Gomis s’en sortait bien et Diarra se plaignait moins du travail qu’il avait à accomplir dans ce système. Les latéraux pouvaient se planquer bien aidés par le travail défensif de leurs ailiers. Pas génial mais…

 

 

Il y a aussi la solution de bétonner comme au Parc. Notre contingent de défenseur lent(Rolando, Bédimo, Doria, Fanni) excelle dans l’exercice. C’est moche mais envisageable pour les déplacements à Monaco et Saint-Étienne.

 

À coup sûr ce serait un contretemps dans la mise en place de l’OM Champions Project mais vu les circonstances au départ, personne ne lui en voudra de chercher à limiter la casse….