Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Sanction LFP / Payet : L’OM obtient gain de cause !

Par Publié le - Mis à jour le

Expulsé lors du match Lyon – OM (1-1) , Dimitri Payet a écopé de trois matchs de suspensions dont un avec sursis. L’Olympique de Marseille avait fait appel de cette décision auprès du Comité national olympique et sportif français (CNOSF) pour tenter de réduire cette sanction. l’OM a eu gain de cause comme l’indique le responsable de la communication du club via un communiqué.

 

 

 

 

 

Déclaration du porte-parole de l’OM (Grégoire Kopp, directeur de la communication et de l’impact) : 
À la suite de la décision du 7 octobre 2020 par laquelle la commission de discipline de la LFP a infligé à Dimitri Payet une suspension de 2 matchs fermes et un match assorti du sursis, l’Olympique de Marseille avait formé une demande de conciliation auprès du Comité national olympique et sportif français (CNOSF).
Le club se félicite que, par sa proposition de conciliation rendue ce jour, le CNOSF propose à la LFP de ramener la sanction prononcée à l’encontre de Dimitri Payet à 2 matchs fermes, sans y adjoindre un match avec sursis.
Le conciliateur, Monsieur Alain LACABARATS, Président de chambre honoraire à la Cour de cassation, a considéré que « si le principe d’une sanction assortie du sursis doit pouvoir bénéficier à la personne sanctionnée, puisque son exécution reste conditionnée à une réitération, […] les conditions dans lesquelles le sursis pourrait être révoqué, à savoir un simpleavertissement reçu au cours des dix prochains matchs de compétition officielle, apparaît au cas d’espèce démesurée au regard des faits qui lui sont reprochés et pour lesquels il fait déjà l’objet d’une suspension ferme de deux matchs. ».
Après le cas Boubacar Kamara il y a quelques mois (exclusion lors du match OM/MHSC, saison 19/20), c’est la seconde fois que le CNOSF propose de réduire une sanction infligée par la commission de discipline à la suite d’un recours de l’OM.
Le Conseil d’Administration de la LFP va devoir se positionner sur cette proposition de conciliation.
Nous espérons que ces deux situations inciteront les instances du football à s’interroger sur la pertinence des modalités de révocation du sursis ainsi que sur la proportionnalité de certaines sanctions
    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0