Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Sanctions Nice – OM : Rivère sort du silence

Par Publié le - Mis à jour le
Jean Pierre RIVERE - President de NICE - - 14.08.2011 - Evian Thonon / Nice - 2eme journee de Ligue 1 - Photo : Thomas Pictures / Jean Paul Thomas / Icon Sport

Deux jours après les sanctions communiquées par la commission de discipline de la LFP suite aux incidents survenus lors de la rencontre OGC Nice – Olympique de Marseille, Jean-Pierre Rivère a pris la parole.

 

 

La LFP a fini par trancher. Près de deux semaines après les incidents survenus lors de la rencontre opposant l’OGC Nice à l’Olympique de Marseille le 22 août dernier, la commission de discipline de la LFP a enfin communiqué les sanctions attribuées aux deux équipes.

Pour rappel, Dimitri Payet avait reçu plusieurs projectiles à chaque fois qu’il s’apprêtait à frapper un corner. Vers la 75e minute de jeu, l’un d’entre eux a touché son dos. Agacé, le numéro 10 olympien a rétorqué en envoyant la bouteille en direction de la tribune niçoise. Par la suite, plusieurs supporters niçois ont envahi le terrain et ont porté des coups sur les joueurs olympiens. Des faits inadmissibles qui ont blessé Luan Peres, Mattéo Guendouzi et Dimitri Payet.

 

L’OGC Nice accepte la décision de la LFP

 

Contre toute attente, des joueurs olympiens ont été suspendus. Alvaro a écopé de deux matches de suspension fermes et Dimitri Payet a écopé d’un match de suspension avec sursis. D’autre part, l’OGC Nice a été légèrement sanctionné puisque la commission de disciple l’a sanctionné de trois matches à huis clos (dont un déjà purgé) et de 2 points de retrait (dont un avec sursis). Après Pablo Longoria hier, Jean-Pierre Rivère a à son tour pris la parole sur ces sanctions.

 

« Ce qu’il s’est passé est inadmissible. On déplore évidemment ces incidents. Dans notre esprit, il n’est pas question de faire appel sur cette décision. La commission a fait son travail, en profondeur. Elle a pris ses décisions en dehors de toute la pression médiatique. On comprend la médiatisation, elle a des limites. Notre premier travail c’est de se dire que cela n’arrive plus jamais. On a pris des mesures que l’on a expliqué à la commission, notre travail va être de nous améliorer, cela fait sept ans qu’on était pas passés devant la commission. Dans cette médiatisation, on a un stade avec des supporters, il est clair que la poignée d’individus qui a enfreint la règle a privé notre public de revenir au stade. On est désolés pour eux. En ce qui concerne les supporters, il y a des choses qui me dérangent. On a vu cette personne qui a fait ce salut nazi, heureusement il y a la vidéo, heureusement elle a été interpellée. Après on a nos joueurs qui se sont comportés de manière exemplaire pendant le match, j’ai une pensée pour eux aussi. J’espère que cette épreuve leur donnera l’envie de performer encore plus cette saison. On a un actionnaire qui a investi pour vivre une belle histoire et nous amener vers les sommets, avec la patience qu’il faut pour mener un tel projet. J’ai une pensée pour eux, ils ont bâti un empire, façonné une image, et je suis peiné que nos actionnaires aient vu ce spectacle. Aujourd’hui on souhaite tourner la page, revenir à des choses normales, que le public puisse retrouver le chemin du stade avec quiétude. Cet événement va nous marquer pendant longtemps c’est sûr. » Jean-Pierre Rivère – Source : Communiqué (10/09/2021)

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0