Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Sertic : « Impossible d’ouvrir la Commanderie, tout le Vélodrome viendrait »

Par Publié le - Mis à jour le


 

 

 

Ce week-end, Grégory Sertic va effectuer avec l’OM son retour à Bordeaux, où il a joué huit saisons. Le franco-croate est revenu dans les colonnes de l’Équipe sur les différences qui existent entre les deux clubs, mais aussi sur la présence des supporteurs marseillais à chaque match joué à l’extérieur.

 

 

« Je suis choqué par le nombre de maillots de l’OM à l’extérieur »

 

 


« Je suis choqué par le nombre de maillots de l’OM en tribunes quand on joue à l’extérieur ! Il n’y en a pas dans le virage sud bordelais, chez les Ultras, mais l’année dernière, lors du 1-1, j’étais blessé et en tribunes : quand l’OM a marqué, j’ai vu pas mal de gens se lever ! Avant Bordeaux-Marseille, c’est une tradition, les ultras girondins viennent au Haillan pour motiver les troupes. Au Haillan, il y a le château, le centre d’entraînement, mais c’est ouvert, tout le monde peut venir balader son chien, faire du vélo. Ce n’est pas fermé comme la Commanderie, où tu côtoies les gens de la presse, de l’administratif, en mode petite famille. Ici, impossible d’ouvrir, tout le Vélodrome viendrait chaque jour ! Pour le stade, j’ai toujours une préférence pour Chaban. Le Matmut est neuf, magnifique, les installations sont au top, mais il manque ce petit truc… L’atmosphère est plus froide, on sent moins la complicité avec les supporters. »

 

Grégory Sertic – Source : L’Équipe


 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0