Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

UN CRUEL MANQUE D’EFFICACITÉ !

Par Mis à jour le - Publié le
16 Pau LOPEZ (om) - 21 Valentin RONGIER (om) during the Ligue 1 Uber Eats match between Marseille and Lorient at Orange Velodrome on October 17, 2021 in Marseille, France. (Photo by Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport) - Orange Vélodrome - Marseille (France)

Sampaoli avait choisi de ne pas changer l’équipe qui avait attaqué à Rome. Confirmation qu’il a verrouillé son équipe-type et que ceux du banc, les Gerson, Pape Gueye vont devoir se battre et monter d’un cran leur niveau s’ils veulent revenir.

Je n’ai pas vu le match que je m’attendais à voir en première mi-temps.

Je ne pensais pas que les attaquants parisiens presseraient, ils l’ont fait et plutôt pas mal, au point que nous avons connu des sorties de balle laborieuses.

Je pensais que nous aurions la possession , qu’ils nous attendraient pour lancer des contres assassins, ce ne fut pas le cas.

J’envisageais aussi une meilleure maîtrise technique côté marseillais mais nous avons vu beaucoup trop d’erreurs dans ce domaine, alors que parfois les passeurs n’étaient pas particulièrement sous pression.

L’OM aurait pu très bien commencer cette rencontre si Milik avait mis au fond de la tête un maitre coup-franc de Payet.

Nous nous sommes montrés fébriles et les situations chaudes ont fait passer de sales frissons dans les cœurs du peuple de l’OM.

Un but annulé chacun, un csc de Luan Peres, une reprise de Milik sur un centre de Lirola hors-jeu, 0-0 était le score à la mi-temps, grâce encore une fois à l’excellent Pau Lopez.

Mais comme nous l’espérions tous, les olympiens se remirent la tête à l’endroit.

Le possible fait du match se jouait à la 55e minute, Ünder partait au but et se voyait pousser dans le dos par Hakimi à un mètre de la surface. La Var intervenait, coup-franc et rouge pour le défenseur parisien. Les marseillais sauraient-ils profiter de cet avantage.

66e Rongier de la tête mettait de peu à côté.

Gueye remplaçait Rongier, Konrad Kamara.

76e Le ballon tournait comme au hand autour de la surface. Payet pour Lirola qui réussissait un beau centre trouvait Konrad qui ne s’attendait pas à le recevoir et foirait sa reprise.

77e Les parisiens en contre avec M’Bappé sur la gauche qui lâchait pour Neymar, le brésilien trop lent était contré.

Le temps tournait et les parisiens à 10 nous confisquaient le ballon.

82e Wijnaldum remplaçait Neymar qui sortait sous les huées.

84e Talonnade de Gerson pour Payet passé à gauche qui se recentre et se fait faucher. Le coup-franc ne donne rien.

87e Gueye était coupable d’un changement d’aile bidon.

Puis c’était Konrad côté droit qui foirait une passe facile.

90e Guendouzi frappait sur le gardien.

92e Frappe de Gueye encore bidon.

0-0 Le score ne bougeait pas. Le manque d’efficacité récurrent des olympiens s’est encore particulièrement fait sentir dans le dernier quart d’heure alors qu’ils pouvaient profiter de leur supériorité numérique. Mais ils se sont tous arrachés, retenons cela aussi.

Payet, Rongier, Pau Lopez m’ont semblé au-dessus. J’allais oublier Guendouzi.

Payet à gauche et Konrad à droite ne m’a pas semblé un très bonne option. Gerson a fait une rentrée transparente.

Bravo au Stade Vélodrome, sauf aux couillons qui ont jeté des projectiles malgré les appels des dirigeants. Quant à celui qui entré sur le terrain, j’attends de savoir d’où il sort.

Vive le grand Roger Magnusson !

Thierry B. Audibert

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0