Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Un match capital ! [Thierry B. Audibert]

Par Mis à jour le - Publié le
Dimitri PAYET (om) pendant le match de Ligue 1 OM Reims 2021
Dimitri PAYET (om) pendant le match de Ligue 1 OM Reims 2021
Dimitri PAYET (om) pendant le match de Ligue 1 OM Reims 2021

C’est un gros mois de février qui s’amorce ce soir pour les olympiens avec le rattrapage de la 14e journée, ce match finalement donné à rejouer par les instances de la LFP toujours clémentes quand le FC Lyon est concerné. En jeu, non seulement les trois points mais aussi la possibilité de reconquérir la deuxième place du championnat, et cela fait toujours plaisir, la possibilité de laisser les lyonnais la tête sous l’eau.

Ils nous auront bien fait rire les dirigeants lyonnais ces derniers jours, en pleurant littéralement pour qu’on attende le retour de sélection de leurs joueurs. Pour une fois, et bien plus en raison du calendrier surchargé de l’OM, c’est peut-être la mort dans l’âme que la LFP n’a pu leur donner satisfaction.

Il aurait fallu aussi rappeler que si en novembre aucun lyonnais n’avait jeté de projectiles, le match serait allé au bout.

Comme l’a souligné Sampaoli, il manque aussi des joueurs à l’OM et le match se déroulera à la régulière. De plus, ce n’est pas la faute de l’OM si Aouar s’est blessé. Encore faudrait-il qu’il soit vraiment blessé. Ils sont tellement tordus dans ce club qu’il y a des chances que tu le vois débarquer quand même sur la pelouse du Groupama.

Alors oui, c’est le bon moment pour affronter l’équipe du père Aulas. Les olympiens sont en forme, pratiquant ce football agréable qui procure du plaisir, désolé mais je préfère voir mon équipe avec le ballon que le contraire, même si ça pêche toujours dans le domaine de l’efficacité, mais qui peut croire que cette situation va perdurer ? Je veux être optimiste pour l’attaque olympienne. Un jour, ils vont trouver des solutions.

Il est d’autant plus capital de gagner ce match à Lyon que dès vendredi se présentera l’occasion de recevoir Angers pour consolider cette deuxième place (si on gagne ce soir bien sûr) qu’il sera bon de ne plus quitter par la suite. Et après ? Juste derrière, dans la semaine qui suit, il faudra aller à Nice chercher une demi-finale de Coupe de France.

Ce match est aussi capital parce que les victoires entrainent les victoires et l’OM doit engranger un maximum de confiance pour la suite des évènements.

À propos du tirage de la Coupe qui a eu lieu hier, j’ai vu les gros doutes exprimés par des twitos de la TeamOM sur la conduite de Candeloro. Alors je rappelle que le responsable du foot sur France 2 est un marseillais, le journaliste Claude Eymard, qui fût l’un de mes coéquipiers en minimes. Il est supporter de l’OM acharné, jamais il ne laisserait une magouille contre l’OM se dérouler sous ses yeux.

Commençons par prendre trois points à Lyon. Nous avons tellement besoin de voir l’OM gagner pour nous faire oublier les ordures que le vent est en train de disperser dans toute la ville. Et personnellement, cela m’enlèverait cette tristesse qui ne me quitte pas, je n’arrête toujours pas de pleurer ma sœur, je vous le dis sans pudeur, c’est très difficile, et j’en profite pour vous rappeler de montrer sans arrêt votre affection à tous ceux que vous aimez.

Vive le grand Roger Magnusson !

Thierry B. Audibert

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0