Vente OM Publié le - Mis à jour le - Par

Vente OM – Di Meco : « ça pourrait faire des déçus ! »

.
Info Chrono
Top articles de la semaine
Eric Di Meco - Ancien défenseur de l'OM

Mourad Boudjellal s’est encore exprimé hier sur les ondes de RMC lors du Super Moscato Show.  Toujours en affirmant que le projet de rachat était crédible. L’ancien président du RC Toulon a annoncé qu’une lettre d’intention sera transmise à Franck McCourt…

 

 

 

 

Alors qu’Eyraud a indiqué que le club n’était pas à vendre (voir image ci-dessus). Mourad Boudjellal utilise les médias pour faire passer son message, son projet est réel et peut proposer plus que le « OM Champions Project ». Toujours sur RMC, Eric Di Meco, ancien joueur de l’OM reste sur ses gardes…

 

 

je suis méfiant. J’ai peur du retour de bâton – Eric Di Meco

 

 

« J’ai posé la question à Mourad sur la manière. J’étais surpris. Moi, si je vais acheter quelque chose cher et sur lequel j’aurais une grosse négociation, je vais de gré à gré, discuter, avant de peut-être sortir dans les médias. Et donc je lui ai dit que ça mettait une grosse pression sur la direction actuelle, ça mettait beaucoup d’effervescence à Marseille, car les gens ne parlent que de ça, et que ça pourrait faire des déçus si ça ne marchait pas. C’est à ce moment-là qu’il nous a dit qu’il avait tenté de rentrer en contact avec McCourt, sans succès… Et c’est à ce moment-là qu’il est sorti du bois. Il y a tellement d’espoir sur cette annonce, que je suis méfiant. J’ai peur du retour de bâton. Pas parce que Mourad ne serait pas sérieux, mais parce que ça ne dépend pas que de lui, ça dépend d’abord des investisseurs qu’il y a derrière. Ça dépend aussi de l’envie ou non de Frank McCourt de vendre. Malgré tout, c’est son club et il fait ce qu’il veut. Tout est à vendre, mais peut-être pas à n’importe quel prix, peut-être pas à n’importe quel moment. J’ai peur que si ça ne se fait pas, pour diverses raisons, que la pression populaire soit telle sur les dirigeants actuels que la saison prochaine puisse être très très compliquée. Beaucoup penseront que c’est à cause de la direction actuelle que ça a capoté. Il peut y avoir des banderoles de la première à la dernière journée. Ça m’inquiète, car elle va déjà être périlleuse, la saison prochaine, avec un effectif qui ne sera pas pléthorique. S’il y a ça par-dessus, j’ai peur pour mon club. Maintenant, si ça aboutit et qu’il y a énormément de moyens, je peux te dire que là au Vieux Port on va faire la chenille ! » Eric Di Meco – Source : RMC (30/06/2020)