Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Andrézieux-OM // Les Notes de FCM : Caleta-Car, Germain, Payet… L’OM a encore joué à « qui est le plus nul » ?

Par Publié le - Mis à jour le

L’Olympique de Marseille a, de nouveau, concédé un humiliant revers hier après-midi. Cette fois-ci en Coupe de France contre Andrézieux-Bouthéon (2-0). Oui, vous avez bien lu. 

 

 

Retour sur les prestations individuelles des marseillais avec Les Notes de FCM. 

 



 

LES JOUEURS

 

 

S.Mandanda : 1,5/10

 

Pas de miracle, il est revenu à son niveau pré-Angers…

 

Il réalise une belle parade à la 11′ après un retourné acrobatique de Desmartin (oui, oui des amateurs font des retournés acrobatiques face à l’OM) mais gâche tout dans la foulée avec une sortie énigmatique sur corner qui participe presqu’autant au but des locaux (17′) que la léthargie de Caleta-Car.  Rebelote ensuite avec une bonne intervention à la 27′ qu’il contrebalance avec une passe décisive en fin de match pour le second but d’Andrézieux-Bouthéon (82′). Et deux « sad face » de plus, deux…

 

 

B.Sarr : 2,5/10

 

Volontaire à défaut d’être précis…

 

Il a beaucoup participé au jeu offensif marseillais et a été, à peu près, correct défensivement. Il est tout de même en retard à la 11′ sur le retourné de Desmartin mais passons. Offensivement, il aura arrosé de frappes et de centres la cage forézienne pendant tout le match. Dommage qu’aucun de ces centres ou frappes ne furent dangereux… 

 

 

D.Caleta-Car : 0,5/10

 

Une catastrophe ambulante…

 

Dans sa tête, le croate était encore en train de poster ses photos de vacances sur Instagram. Malheureusement, son corps était physiquement présent sur la pelouse de Geoffroy Guichard. Il a tout mal fait avec en point d’orgue un duel sous Xanax disputé face à Ngwabije qui en a profité pour ouvrir le score (17′). Trop lent, pas impliqué et pataud dans les duels, il a en plus de ça envoyé ses relances en touche. Soit il avait été menacé de mort avant d’entrer sur le terrain, soit il faut sérieusement commencer à s’inquiéter pour son avenir au club… 

 

 

Rolando : 3,5/10

 

Le meilleur joueur de l’OM hier après-midi…

 

Il n’a pas fait un match incroyable, qui plus est face à des amateurs, mais a su se montrer sobre et appliqué. Défensivement, il a facilement pris le dessus sur les attaquants foréziens et a failli trouver le chemin des filets à deux reprises sur corner, de la tête (30′, 62′). Un bon soldat comme on en manque désespérément ces derniers temps à l’OM…

 

 

J.Amavi : 1/10

 

Encore et toujours à la rue…

 

Face à des amateurs de National 2, des remplaçants chypriotes ou des internationaux lyonnais, Amavi sait se montrer constant dans la nullité cette saison. Toujours dans la générosité, il saura même se mettre au sol pour ouvrir le chemin des cages à ses adversaires (27′). Particulièrement bien intégré à la culture locale, il n’oublie jamais de prendre son petit jaune (65′) mais reste bien poli au moment de frapper au but. Ça n’est jamais dangereux (74′, 81′). Il faut qu’il fasse tout de même attention, un ou deux de ses centres semblaient presque exploitables si son club avait possédé un vrai avant-centre…

 

 

L.Gustavo : 2,5/10

 

Il semble en train de craquer nerveusement…

 

S’il a bien débuté dans l’impact et l’orientation du jeu, il a ensuite multiplié les fautes et écopé d’un carton jaune logique à la 35′. On le sent désormais énervé par la tournure des évènements et impuissant dans sa capacité à les renverser. D’ailleurs même Rudi Garcia l’a senti puisqu’il l’a sorti à la mi-temps sans doute pour lui éviter l’expulsion. Kevin Strootman l’a remplacé (2/10). Le néerlandais n’a pas commis d’erreurs flagrantes mais n’a eu pratiquement aucun impact sur le match. Une ombre, pas un leader.

 

 

M.Sanson : 1,5/10

 

Invisible, inutile et inquiétant…

 

En début de match, on a pu apercevoir brièvement sa capacité à jouer long et propre. Mais dès que les évènements se sont corsés, le gentil garçon est sorti des débats. Incapable de vraiment peser sur le jeu offensif, il n’a pas aidé défensivement. Jamais dangereux si ce n’est à la 7′ où il s’applique pour placer sa frappe qui est malheureusement contrée par un défenseur forézien. S’il veut vraiment réussir à Marseille, il va lui falloir forcer son caractère et prendre des responsabilités sur le terrain…

 

 

D.Payet : 1/10

 

Sans peps, sans inspiration et sans leadership…

 

Le capitaine marseillais a livré une prestation indigne de son statut surtout dans les circonstances actuelles. Il a été le symbole de cette équipe qui ne se fait pas mal, qui ne force pas sa nature. Au petit trot, il était en plus de ça dans un mauvais jour techniquement à l’image de ce contrôle simple (30′) qu’il foire ou de cette glissade sur un contre (60′) qui aurait pu être dangereux. Ne reste que les corners qu’il a peu près correctement tiré. Remplacé à la 63′ par Maxime Lopez qui a fait une entrée correcte en accélérant (un peu) le jeu par des passes simples vers l’avant. 

 

 

F.Thauvin : 2,5/10

Exaspérant d’individualisme… et pourtant c’était lui la seule source de danger !

 

Hier sa tendance à vouloir dribbler cinq adversaires et finir seul a pu être énervante et pourtant… Qu’aurait produit l’OM offensivement sans lui ? Il a été l’un des seuls joueurs à tenter les 1 vs 1 contre les terreurs foréziennes qui se dressaient sur son chemin. Si seulement il levait la tête plus souvent au lieu de vouloir jouer au héros solitaire (47′, 51′)… Malheureusement l’exploitation de son offrande à Germain (71′) ne va pas l’aider à se remettre en question. 

 

 

 

L. Ocampos : 1,5/10

 

Sans impact…

 

Assez peu touché par des partenaires privilégiant l’exploit individuel au collectif, l’argentin s’est tout de mis en évidence à la 61′ sur une occasion qu’il va se chercher tout seul. De toute façon, c’était ça ou rien pour les joueurs de l’OM hier… Autrement, il a beaucoup couru dans le vent et n’a pas eu d’impact majeur sur la partie. Sans le collectif, il n’existe pas et ses efforts ne servent plus à rien. 

 

 

 

V.Germain : 1/10

 

Deux ratés qui pèsent lourd…

 

La tête du turc des réseaux sociaux a fait les efforts pour essayer d’inverser la tendance. C’est lui qui sert par exemple Morgan Sanson à la 7′ ou qui centre bien à la 12′. Pas exceptionnel mais mobile en première période, il a tout gâché dans le second acte. Il a deux opportunités énormes d’égaliser qu’il vendange complètement… D’abord à la 61′, après une frappe repoussée d’Ocampos, il ne se montre pas assez vif pour pousser la balle au fond des filets. Pire dix minutes plus tard où il s’y reprend à deux fois pour foirer « une Madjer. » L’image renvoyée est celle d’un joueur à la dérive ayant perdu tous ses repères d’attaquant…

 

LE COACH

 

 

Rudi Garcia : 0,5/10

 

 

Son équipe n’en était pas une. 

 

Cette somme mal ordonnée d’individualités qu’il a choisi n’a jamais été en mesure de prendre le dessus sur une équipe amateur bien mieux préparée. Cette défaite n’est même pas illogique tant les foréziens se sont procurés un grand nombre d’occasions en première période. 

 

Soulignons également l’état mental désastreux d’un certain nombre de ses protégés (Caleta-Car, Amavi, Sanson, Germain…). L’architecte de la catastrophe d’hier, c’est lui ! 

 

 
 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0