PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant
PUBLICITÉ

Ce que devrait toucher l’OM en cas de bon parcours en Europa League !

Publié le - Mis à jour le
#FCM

L’Olympique de Marseille ne disputera pas l ’édition 2023/2024 de la Ligue des Champions. Malgré une nette domination dans le jeu et énormément d’occasions créées, les Olympiens se sont inclinés mardi dernier face au Panathinaïkos (2-2, 3-5 tab). Marseille est directement reversé en phase de poules de la Ligue Europa. Mourad Aerts, journaliste au Football Club de Marseille, a détaillé la somme potentielle que va percevoir le club phocéen en C3 dans l’éventualité d’un quart de finale. Une performance qui semble à la portée de l’OM. 

Au terme d’une rencontre cruelle, largement dominée par l’OM, le Panathinaïkos s’est qualifié la semaine passée pour les barrages de la Ligue des Champions. Malgré sa victoire (2-1) face au club grec, les Phocéens ne disputeront pas la plus prestigieuse des compétitions après leur élimination (2-2, 3-5 tab). Un revers qui qualifie toutefois les hommes de Marcelino pour la phase de poules de la Ligue Europa. Mourad Aerts, journaliste au Football Club de Marseille qui a lancé sa chaîne YouTube est revenu sur les gains potentiels marseillais dans cette compétition en tablant sur un quart de finale. Un objectif accessible pour les Marseillais.

A LIRE AUSSI: Ce qu’aurait touché l’OM en cas de qualification en Ligue des Champions d’après Mourad Aerts !

Près de 18.5 millions de gains potentiels en cas de qualification en quarts de finale de la Ligue Europa

En se basant sur le document officiel de l’UEFA qui présente la manière dont sont réparties les dotations pour les Coupes d’Europe, le journaliste estime à 18.47 millions d’euros la somme que les dirigeants marseillais peuvent engranger dans l’éventualité d’un quart de finale d’Europa League.

Pour cela, il y a d’abord la prime de qualification de 3,63 millions euros, à laquelle s’ajoute les primes de résultats, 630 000 euros pour une victoire et 210 000 euros en cas de match nul. Dans l’hypothèse où l’OM remporte trois matchs et concède un nul, le club obtiendrait 2,1 millions euros. Chaque premier de groupe touche une prime d’1.1 million d’euros, ce qui serait donc le cas de l’OM.

Marseille percevrait 1.2 million d’euros pour la participation en huitième et 1.8 million d’euros pour les quarts de finale.

Il faut également prendre en compte la prime de coefficient qui est de 69,75 millions d’euros au total, établie sur un classement de 10 ans en fonction des performances européennes des 32 clubs qualifiés. Par exemple, l’équipe avec le moins de coefficient européen touche une seule part de ce montant qui équivaut à 132 000 euros, à l’inverse de la première qui touche les trente-deux dividendes (4,224 millions d’euros).

L’OM devrait être aux alentours du 12ème ou 13ème club engagé au coefficient, ce qui signifierait environ dix-neuf ou vingt rations qui correspondent à la somme de 2,64 millions d’euros.

Le tout ajouté à la part de marché de droit TV, qui dépend du nombre d’équipes dans chaque pays prenant part à la compétition. 3 pensionnaires français sont engagés pour la prochaine édition de la C3. L’OM remporterait 30% de cette part de marché. D’après les résultats passés des clubs de Ligue 1 comme l’Olympique Lyonnais il y a 2 saisons, il est difficile d’imaginer plus de 6 millions rentrer dans les caisses olympiennes.

Une estimation de 18.47 millions qui paraît en adéquation avec ce qu’avait déclaré Lyon en 2021-2022 lors de leur quart de finale. Un manque à gagner proche des 30 millions avec l’élimination en Ligue des Champions.

 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0