Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Édito OM – Franceschi : « L’affaire Gomis doit servir de leçon pour l’OM de demain »

Par Publié le - Mis à jour le
Matthieu Franceschi

 


ÉDITO OM – Ce dimanche, Bafétimbi Gomis a été attaqué par une partie des supporters marseillais suite à ses propos après le match face à St Etienne la semaine dernière. Messages logiques pour certains, honteux pour d’autres. L’essentiel n’est pas là, mais plutôt dans la portée symbolique de cette affaire…

 

Depuis hier soir, les supporters marseillais se divisent autour de l’affaire Gomis. A mes yeux, cette affaire arrive au bon moment et les messages sont plus profonds qu’une simple attaque contre Gomis. La situation n’est pas anodine et ne doit plus se reproduire à l’heure de bâtir les nouvelles fondations olympiennes.

 

Les faits sont les suivants. Mercredi dernier, à St Etienne, Gomis a tenu des propos complètement hallucinants, lui, le capitaine de l’Olympique de Marseille : « Je suis supporter stéphanois (…) Allez les Verts. Comme on dit : Vert un jour, vert toujours ! ». Peu importe le contexte, un joueur de l’OM ne peut pas dire cela quel que soit son club français de cœur ou formateur, encore plus si c’est un rival historique comme St-Etienne.

 

Suite à cette communication catastrophique de l’ancien stéphanois, maladroite ou pas, certains groupes de supporters ont sorti des messages pour s’indigner de l’attitude irrespectueuse du capitaine olympien envers l’institution OM et son histoire. Du côté des Fanatics Marseille, c’est un message à la rime assassine qui a été déployé : « Mercato bientôt ouvert, retourne chez les Verts ! ». Même son de cloche chez les MTP : « Bafé, t’as gaffé, va sucer Sainté ». Une troisième banderole est également sortie chez les Ultras Marseille : « Tu es stéphanois, Gomis casse-toi ! 

 

A mes yeux, il est important que certains groupes de supporters réagissent sur le sujet. A l’inverse, les groupes auraient été tout autant critiqués pour avoir laissé passer cette sortie de route de Gomis. Comment reprocher aux supporters les plus fidèles de se soucier de l’image et de l’identité de notre club ? Je vais peut-être vous surprendre mais pour moi, cette affaire est positive pour le club, à condition de prendre le temps de comprendre. N’est-il pas plus juste et plus constructif de se demander pourquoi ces banderoles ont été sorties au lieu de les condamner à chaud, dans la précipitation ?

 

Le nouveau président olympien doit comprendre une chose essentielle à l’heure de recruter de futurs joueurs. Tout l’effectif, sans exception, capitaine ou pas, a des devoirs vis à vis de l’institution OM. Le club doit leur apprendre, dès leur signature, la riche histoire olympienne, les rivalités historiques pour comprendre au mieux ce que représente ce maillot pour tout un peuple. Ils doivent s’imprégner de cette culture olympienne. C’est vital pour notre identité. Les joueurs ne doivent pas montrer leur amour, même leur sympathie, pour un autre club français tant qu’ils portent la tunique marseillaise. C’est un devoir qui devrait même être écrit dans leur contrat. Les supporters savent très bien que l’OM n’est pas le club de cœur de la très grande majorité de l’effectif. Mais il faut respecter ce genre de principes qui permettent, entre autres, aux fans olympiens de s’identifier à leur équipe.

 

Un joueur qui n’assimile pas ou refuse d’assimiler l’histoire et les valeurs chères aux supporters les plus historiques mérite-t-il de porter le maillot de l’Olympique de Marseille ? Le respect de l’institution OM est plus fort qu’un maillot mouillé et quelques buts.

 

Être tous unis derrière le nouveau projet OM ne veut pas dire fermer les yeux sur des écarts de conduite ou de communication qui nuisent à la réputation phocéenne.

 

Cette affaire doit servir de leçon pour l’OM de demain.

Ne pas y méditer en profondeur serait une erreur.

 

Allez l’OM !

 

Matthieu Franceschi

 

Lire aussi : Gomis : « Je suis supporter stéphanois »

Lire aussi : Unissons-nous autour du projet Frank McCourt !

 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0