Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Édito OM – Franceschi : « Respect au parcage marseillais à Monaco ! »

Par Mis à jour le - Publié le
Matthieu Franceschi

 

 

ÉDITO OM – Ce samedi, l’OM s’est effondré à Monaco en subissant la pire défaite de son histoire en Principauté (4-0). Si le niveau sur le terrain est dramatique, ce catastrophique résultat a permis de mettre en valeur la prestation du millier de supporters marseillais présents dans le parcage visiteurs du stade Louis II…


Le quota de places pour les supporters marseillais était limité à 1000 ce week-end du côté de Monaco. Même si depuis des années, hormis la saison dernière où le déplacement était interdit, les phocéens avaient l’habitude d’envahir tout un virage, cette réduction de quota respecte néanmoins le fameux taux de 5% de la capacité du stade qui doit être réservé aux fans visiteurs. Pour assister à la déroute olympienne, ils étaient exactement 943 fidèles en parcage, sans compter les nombreux olympiens éparpillés dans tout le stade, Louis II étant, depuis toujours, la seconde maison des supporters phocéens.

 

L’humiliation sportive a permis de confirmer, même si nous le savions depuis un moment, que le chantier sportif pour les nouveaux dirigeants olympiens et Rudi Garcia est immense. Très peu de joueurs semblent au niveau et il faudra certainement du temps pour effacer les traces de la gestion calamiteuse de l’actionnaire et des dirigeants précédents. Mais cette humiliation a mis en valeur un autre point, très important à mes yeux : les supporters marseillais ont définitivement tourné une page dans leurs têtes, loin des conflits récurrents de ces dernières saisons, conscients que l’Olympique de Marseille est réellement, cette fois-ci, dans une année de transition.

 

Perdre 4 à 0 à Monaco. Il y a quelques semaines, prendre une telle valise et se retrouver avec seulement quatre points d’avance sur le premier relégable aurait vu un parcage très tendu en fin de match, demandant les têtes de Franck Passi, Vincent Labrune ou Margarita Louis-Dreyfus. Ce samedi, la réaction du parcage était tout autre. Tout au long du match, malgré le résultat rapidement défavorable, les supporters marseillais n’ont cessé de chanter de plus en plus fort pour l’amour de l’Olympique, envoyant un message très fort à Frank McCourt, présent en tribune officielle. Les supporters ont compris qu’il est impossible de juger les nouveaux dirigeants sur cette première partie de saison, voire sur la saison entière, la marge de manœuvre du mercato d’hiver n’étant pas la même qu’au mercato d’été.

 

Si la défaite sportive a couvert de honte les supporters, la performance du parcage a redonné de la fierté à tous les amoureux de l’Olympique de Marseille. Ceux qui ne connaissent pas le mot « ferveur » ne peuvent pas comprendre ce sentiment. C’est comme un soir d’avril 2015 où les émotions générées par le tifo XXL du Vélodrome ont été plus fortes que la déception de la défaite face au PSG. L’OM est grand et immortel avant tout grâce à la force de ses supporters qui font l’image de ce club depuis de longues décennies.

 

Après ce match à Monaco, le message est clair. Les supporters feront preuve de patience le temps que le projet McCourt se dessine. A lui et aux hommes qu’il a mis en place de se surpasser pour remettre l’OM sur les sommets. Quand les supporters donnent leur confiance et s’arment de patience, ils ne veulent surtout pas être déçus…

 

Les supporters marseillais méritent une très grande équipe.
Soyons unis en cette période de transition.
Soyons unis autour du nouveau projet olympien.
Soyons unis entre supporters.
Ce samedi, le parcage marseillais l’a bien compris.

 

Allez l’OM !

 

Matthieu Franceschi

 

Lire aussi : Unissons-nous autour du projet Frank McCourt !

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0