OM Info Mis à jour le - Publié le - Par

Garcia a normalisé la raclée à l’Olympique de Marseille, la preuve en chiffres…

.
Info Chrono
Top articles de la semaine
Rudi Garcia & Jacques Henri Eyraud @Icon Sport

Depuis l’arrivée de Garcia les raclées se multiplient pour l’OM, la preuve en chiffres. C’est accablant…

 


 

Hier soir, l’Olympique de Marseille a concédé une nouvelle défaite avec trois buts d’écart à Montpellier. Une habitude depuis l’arrivée de Rudi Garcia qui a changé les standards du club olympien à ce niveau-là. En effet, sur les huit saisons précédant l’arrivée de l’ex-entraîneur de la Roma, l’OM ne s’était incliné que huit fois par au moins trois buts d’écarts (0 entre le 30/09/2009 et le 30/09/2012). Sur les deux dernières saisons, l’équipe de Garcia a concédé neuf défaites par plus de trois buts d’écart. 

 

 

Les défaites de l’Olympique de Marseille par plus de trois buts d’écart depuis 10 ans

 

 

Les défaites par plus de trois buts d’écart entre 2008/09 et 2015/16

 

 

21/12/2008

OM – Nancy : 0 – 3

 

30/09/2009 

Real Madrid – OM : 3 – 0

 

30/09/2012

Valenciennes – OM : 1- 4

 

28/11/2012

OM – Lyon : 1 – 4

 

06/12/2012

Limassol – OM : 3 – 0

 

08/12/2012

OM – Lorient : 0 – 3

 

01/10/2013

Dortmund – OM : 3 – 0

 

02/03/2016

OM – Rennes : 2 – 5

 

 

Depuis l’arrivée de Rudi Garcia

 

 

26/11/2016

Monaco – OM : 4 – 0

 

15/01/2017

OM – Monaco : 1 – 4

 

26/02/2017

OM – PSG : 1 – 5

 

27/08/2017

Monaco – OM : 6 – 1

 

25/02/2018

PSG – OM : 3 – 0

 

28/02/2018

PSG – OM : 3 – 0

 

15/05/2018

OM – Atlético : 0 – 3

 

30/09/2018

Lille – OM : 3 – 0

 

04/11/2018

Montpellier – OM : 3 – 0

 

 

 

Une habitude qui devient inquiétante…

 

Perdre une fois par saison par plus de trois buts d’écarts, c’est une chose. Quatre fois par saison, c’en est une autre. Ajoutons que l’OM de Rudi Garcia a également concédé la plus grosse défaite du club depuis 20 ans face à Monaco (1-6) et que cette saison des équipes de moindre calibre (Lille, Montpellier) se mettent désormais à corriger l’OM…

 

Le standing du club en prend un coup…