Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Incidents Nice – OM : Le verdict de la LFP est tombé ! L’OM n’est pas épargné…

Par Mis à jour le - Publié le
Nice - Marseille
Nice - Marseille
Nice - Marseille - Allianz Riviera Stadium - August 22, 2021 in Nice, France. (Photo by Pascal Della Zuana/Icon Sport) - Allianz Riviera - Nice (France)

Plus de deux semaines après la rencontre interrompue entre l’OGC Nice et l’Olympique de Marseille, la LFP a enfin dévoilé les sanctions prises à l’encontre des deux clubs

 

 

Il était attendu de pied ferme par les supporters olympiens. Le verdict de la commission de discipline de la LFP a enfin été annoncé ce soir lors d’une conférence de presse :

 

Sur le sort du match : Le match sera rejoué en intégralité sur terrain neutre et à huis clos.

Sur les incidents : Retrait de deux points à l’égard de l’OGC Nice dont un avec sursis. Trois matchs à huis clos pour l’OGC Nice

Sur les acteurs du match : Une suspension ferme jusqu’au 30 juin 2022 de à l’égard de Pablo Fernandez. Deux matchs de suspensions fermes pour Alvaro Gonzales et 1 match de suspension avec sursis pour Dimitri Payet.

 

Pour rappel, le 22 août dernier, la rencontre entre l’OGC Nice et l’Olympique de Marseille avait été interrompue définitivement à la suite d’un envahissement de terrain. En effet, plusieurs supporters niçois s’étaient dirigés sur des joueurs du club phocéen pour leur porter des coups. Des scènes invraisemblables et inadmissibles dans un match de football. Dimitri Payet, Mattéo Guendouzi et Luan Peres avaient tous les trois été blessés.

De ce fait, Pablo Longoria n’a jamais souhaité que ses joueurs reprennent la rencontre. Le président olympien estimait que la sécurité dans l’Allianz Riviera n’était pas garantie. L’arbitre de la rencontre Benoît Bastien était du même avis. Malgré l’accord du Préfet pour reprendre le match, l’Olympique de Marseille ne s’est plus représenté sur la pelouse.

Ces derniers jours, Roxana Maracineanu et Noël Le Graet s’étaient exprimés en faveur des joueurs phocéens. Selon eux, les comportements des joueurs de l’OM étaient justifiés et compréhensibles au vu des violences subies auparavant.

À travers un communiqué, la LFP a enfin dévoilé les décisions prises sur le sort de la rencontre.

La sécurité n’était pas garantie – Pablo Longoria

 

Peu après la rencontre, Pablo Longoria s’était exprimé pour affirmer que la sécurité n’était pas garantie au sein de l’Allianz Riviera. Le président marseillais avait même révélé que l’arbitre de la rencontre, Benoît Bastien, était également de son avis.

 

« On a décidé de ne pas reprendre le match pour la sécurité de nos joueurs. C’est déjà la deuxième fois, on a vécu ça à Montpellier, on a décidé de reprendre là-bas. Ce qu’il s’est passé aujourd’hui est complètement inacceptable. On doit faire des précédents pour le football français. L’arbitre était avec nous, il nous a confirmé, à Jorge Sampaoli et moi, que la sécurité n’était pas garantie. Sa décision était d’arrêter le match. La Ligue a décidé, pour une question d’ordre public, de faire reprendre le match. Ce n’est pas acceptable pour nous, c’est pour cela qu’on a décidé de ne pas reprendre le match et de retourner à Marseille ce soir. » Pablo Longoria – Source : RMC Sport (22/08/21)

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0