PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant
PUBLICITÉ

Mercato OM – Benoit Cheyrou : « C’est ce virage là, je pense qui a fait très mal »

Publié le - Mis à jour le
La rédaction de Football Club de Marseille est composé de journalistes suiveurs de l'OM (olympique de Marseille) depuis plus de 10 ans. Nos journalistes couvrent l'actualité de l'OM et du mercato OM quotidiennement.

Invité sur le plateau de Débat Foot Marseille sur FCMarseille, l’ancien milieu de l’OM de 2007 à 2014, Benoît Cheyrou, a expliqué pourquoi selon lui l’Olympique de Marseille n’y arrive plus !

 

Dans un débat sur le manque de continuité dans le projet de jeu de Pablo Longoria, Benoit Cheyrou s’est interrogé sur le court passage des entraineurs. « T’aimes ou t’aimes pas Sampaoli, il a eu des résultats, t’aimes ou t’aimes pas Tudor, il a eu des résultats, et c’était une philosophie de jeu qui n’était finalement pas si différente les deux. Avec beaucoup de joueurs qui se projettent de derrière, des défenseurs qui se projettent, on se rappelle de Chancel Mbemba qui montait, Gigot qui montait. Sampaoli voulait garder le ballon dans le camp adverse alors que Tudor c’était un peu plus direct. Tout n’était pas pareil mais il y avait beaucoup de similitudes et surtout une défense avec 3 défenseurs et des joueurs qui passent beaucoup sur les côtés, des pistons et tu es passé radicalement de joueurs qui se projettent vers l’avant, qui sont dans le déséquilibre, qui te trouvaient des décalages, par des courses vers l’avant à un jeu de 4-4-2 très cadré complètement à l’inverse avec Marcelino. »

 

T’aimes ou t’aimes pas Sampaoli, il a eu des résultats, t’aimes ou t’aimes pas Tudor, il a eu des résultats


Cheyrou souligne le gros changement avec le choix de prendre Marcelino l’été dernier. « C’est ce virage là, je pense qui a fait très mal et quand tu fais quelques semaines avec cette philosophie de jeu que t’essayes de refaire un effectif pour rentrer dans ce 4-4-2 alors que depuis 2 ans ton effectif il est orienté vers des joueurs qui se projettent… Là il y a eu un virage vraiment à 180° et c’est ce virage là que je n’ai pas bien compris et que maintenant t’as du mal, tu cours après ce retard que t’as pris. »

 

Pour revoir ce DFM en intégralité

 

A LIRE AUSSI : OM : Stéphane Guy stupéfait par ce paradoxe chez les supporters marseillais !

 

Cheyrou regrette les changements, et se pose une questions. « Beaucoup de changements de philosophies je trouve, avec Tudor et Sampaoli tu aimais venir au stade, les gars sur le terrain mouillaient le maillot, faisaient beaucoup d’efforts, parfois il y avait des déséquilibres, même dans ta propre équipe, tu disais comment c’est possible ? Mais au moins ça allait vers l’avant, après c’est les résultats qui conditionnent toujours l’avenir d’un coach sauf ces 3 dernières années où Sampaoli a des résultats et s’en va, Tudor a des résultats et s’en va, c’est peut-être ces questions là aussi qu’il faut se poser : pourquoi des coachs qui ont eu des résultats n’ont pas eu un peu plus de moyens, de liberté, de continuer, de faire ce qu’ils voulaient et essayer de faire progresser pour avoir de la continuité. »

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0
     
    yandex bola