OM Info Mis à jour le - Publié le - Par

OM – Baisse des salaires : Eyraud veut aller (beaucoup) plus loin ?

.
Info Chrono
Top articles de la semaine

Les discussions sont en cours entre les clubs de Ligue 1 et leurs joueurs dans l’optique d’une baisse temporaire des salaires. Mais selon l’Equipe, Jacques-Henri Eyraud aimerait aller plus loin…

 

 

Les joueurs de l’OM sont au chômage partiel, c’est à dire qu’il touchent 70% de leur salaire. Les 30% ne seront jamais récupérés. Par contre, les négociations autour d’une baisse provisoire permettent de récupérer le manque à gagné au maximum un mois après la fin du championnat. Le président Eyraud aurait lancé des négociations pour aller plus loin, et tenter de rattraper sa gestion inflationniste depuis son arrivée au club…

 

Eyraud veut des baisses de salaires définitives ?

 

En effet, selon le journal l’Equipe de ce vendredi, « Jacques-Henri Eyraud veut aller plus loin que le compromis négocié par le groupe du « dialogue social » de la LFP. (…) Le président de l’OM aurait souhaité que ces efforts se fassent sans report de trésorerie, c’est-à-dire que le solde des baisses – qui seraient déjà consenties pour le mois d’avril – ne soit pas remboursé à la fin de la saison sportive, ou quand les droits télé seront payés. »

En gros, JHE veut une baisse de salaire sans récupération. Ce dernier aurait déjà exposé cette volonté d’une « baisse sèche et conséquente » de certains gros salaires à son capitaine Steve Mandanda et à Florian Thauvin. Le président voudrait même rendre définitives ces baisses de revenus pour certains. Pour rappel, ces baisses sont au bon vouloir des joueurs qui disposent d’un contrat de travail qui ne pourra pas être modifier sans leur accord…

 

Les chiffres des réductions prévues par la LFP et l’UNFP

 

Le groupe de la LFP a négocié l’accord suivant. Une perte de salaire remboursé par tranches:

 

Inférieur à 70% de 10 000 euros brut mensuel, pas de baisse
Entre 10 000 et 20 000 €, la baisse sera de 20 %
Entre 20 000 et 50 000 € de 30 %
Entre 50 000 et 100 000 € de 40 %
Au-delà de 100 000 € de 50 %

 

Par exemple, pour un joueur percevant 100 000 € brut mensuel, le calcul est le suivant :

 

Donc pour un joueur payé 100000€ brut par mois, le dispositif du chômage partiel fait descendre la rémunération à 70% soit 70 000€.
A noter que les joueurs ne récupéreront pas plus tard les 30% de leur rémunération brute.
Sur ses 70 000€ des réductions de salaires par tranche (comme pour les impôts) vont être appliquées.
conserve 100% jusqu’à 10 000€ brut soit 10 000€
conserve 80% entre 10 000 et 20 000€ (80% de 10000 = 8000€)
conserve 70% entre 20 000 et 50 000€ (70% de 30000 = 21 000€)
conserve 60% entre 50 000 et 100 000 (60% de 20 000 =12 000€)

Salaire brut reçu par le joueur après réduction:
10 000 + 8 000 + 21 000 + 12 000= 51 000€ au lieu de 70 000 €
L’état rembourse 4,5 SMIC brut au club (+/- 8000€)

Le club déboursera 43 000€ au lieu de 100 000€
Après le confinement le club devra encore 19 000 € brut au joueur (70 000 dus – 51 000 déjà versés)

 

Le président Eyraud ne veut pas reverser ces 19 000€ selon le quotidien sportif et voudrait même baisser définitivement le salaire de certains joueurs. Pour cela il faudra un accord ce qui ne devrait pas être évident à trouver…