OM Info Publié le - Mis à jour le - Par

OM – Nîmes // Les Notes de FCM : Gustavo et Payet de retour, Caleta-Car le taulier !

.
Info Chrono
Top articles de la semaine
Luiz Gustavo of Marseille celebrates his goal with team-mates during the Ligue 1 match between Marseille and Nimes at Stade Velodrome on April 13, 2019 in Marseille, France. (Photo by Alexandre Dimou/Icon Sport)

L’Olympique de Marseille s’impose deux buts à un face à Nîmes.

 

 

Retour sur les prestations olympiennes avec les Notes de FCM. 



 

LES JOUEURS

 

 

S.Mandanda : 6/10

 

Pas grand chose à faire mais bien fait…

 

Le portier marseillais n’a pas été assailli de tentatives gardoises (8 tirs, 3 cadrés) mais a bien fait ce qu’il devait faire. Une belle horizontale à la 30′ sur une frappe de loin de Bouanga, une autre plus simple à la 51′ sur une frappe de Thioub même s’il la relâche et peine un peu à se saisir du ballon derrière. Sur le penalty, il part du bon côté mais ne peut pas le stopper. Bilan correct sans être exceptionnel. 

 

H.Sakai : 6,5/10

 

Irréprochable encore une fois…

 

Contrairement à l’habituel titulaire à gauche, le japonais est incroyablement serein dans toutes ses interventions. Il est solide dans les « 1 vs 1 », est sûr dans son placement et ses transmissions, malgré l’inconfort dû au poste, restent assurées (87% de passes réussies). Il a eu un apport offensif minimal mais a été impeccable dans l’état d’esprit s’arrachant sur chaque ballon comme celui qu’il tacle à la 90+1′ pour éviter le corner. Quelque soit son poste, sa présence est un plus indéniable pour cette équipe.

 

B.Kamara : 5/10

 

Une belle copie entachée d’une grosse rature…

 

Le minot  a encore été propre et tranchant dans ses couvertures et ses duels. Il a également régalé sur son jeu long. Avec 8 passes longues sur 13 réussies, il a offert beaucoup de verticalité au jeu offensif de son équipe. Il lance notamment parfaitement Florian Thauvin au but à la 36′. Du bon travail donc malheureusement écorné par cette faute de main un peu maladroite à la 82′ qui offre un penalty à Nîmes. 

 

Caleta-Car : 7/10

 

Imposant et précis, un vrai défenseur à 19M€ !

 

Le croate a rayonné défensivement, imposant son physique dans les airs (6 duels aériens remportés) et au sol (21 ballons récupérés au total). Sa précision sur les longs ballons a encore été bluffante (7 réussis sur 8 tentés !) et ses diagonales ont facilement atteints Thauvin et Radonjic, 30 ou 40 mètres plus loin. On le sent en confiance comme sur ce ballon dangereux que lui remet Thauvin dans le rond central (18′), il s’impose physiquement, le récupère sans problème et lance immédiatement Radonjic. Il prend tout de même un jaune incontestable pour une grosse faute (23′) sans doute utile vue la situation et frôle le rouge avant le retour aux vestiaires. Il se contrôlera parfaitement en seconde période. Propre.

 

B.Sarr : 3,5/10

L’homme par qui la catastrophe est presque arrivée…

 

Son mouvement pour aller prendre le ballon de la main au sol à la 90+4′ a jeté un froid immense au Vélodrome… Il veut gagner du temps ok mais a joué avec le feu puisque l’arbitre n’était pas loin de siffler penalty. Incompréhensible alors qu’il avait le temps de dégager et que le coup qu’il avait reçu juste avant ne l’empêchait sans doute pas de dégager cinquante mètres plus loin. Incompréhensible comme ses centres d’ailleurs souvent mal ajustés voire désastreux. Autrement, il a été actif offensivement avec beaucoup de présence aux abords de la surface adverse et énormément d’envie dans ses duels défensifs. Reste à travailler les centres et ne pas prendre de risques inconsidérés pour gagner du temps…  

 

 

L.Gustavo : 6/10

 

Volonté, agressivité, exemplarité… on a retrouvé Gustavo !

 

Enfin aligné au milieu de terrain, le brésilien nous a rappelé à quel point il pouvait être précieux. Un peu emprunté en début de match, il a peu à peu retrouvé ses marques et beaucoup compensé défensivement dans l’entre-jeu. Toujours impeccable dans l’état d’esprit, il a su être très propre techniquement pour un retour (94% de passes réussies). Et puis il y a ce but, qui lui fait du bien, mais qui surtout fait du bien à tout un stade heureux de retrouver ce joueur symbole. À noter qu’il avait également touché le poteau sur une autre frappe de loin à la 41′. Espérons qu’il soit ré-installé dans la durée à son véritable poste…

 

M.Lopez : 4,5/10

 

Un rouage utile à la machine mais plus indispensable…

 

Avec une charnière centrale offrant des nouvelles solutions à la relance et un Payet, meneur de jeu, son influence à la construction est moindre. Il est toujours tout de même omniprésent et permet à ses coéquipiers d’avoir une solution simple en permanence (102 ballons touchés) mais n’est plus le détonateur silencieux des actions marseillaises.  

 

N.Radonjic : 5,5/10

 

De plus en plus à l’aise…

 

Il a pu montrer ses qualités de vitesse et de percussion hier. À la 5′, il sert Balotelli après un bon travail, 21′, il enrhume Rippart mais rate sa frappe derrière avant d’encore une fois prendre de vitesse son vis-à-vis mais de voir son lob détourné par Bernardoni (24′). Il marque ensuite un but refusé pour hors-jeu (54′) de justesse. Son second après celui contre Lille. Dommage, cela aurait donné plus de consistance à son match mais souligne tout de même les progrès qu’il lui reste à faire. Sur ce but, il aurait par exemple dû mieux contrôler sa course. Il reste du travail mais il a démontré qu’il avait des qualités.

 

F.Thauvin : 3/10

 

Encore un match très moyen de sa part…

 

Y’a t-il de la désillusion dans ses attitudes ? Dans tous les cas, le meilleur attaquant olympien de ces trois dernières années n’a pas été extrêmement actif sur les ballons qui trainaient. Parfois imprécis dans ses transmissions, il n’a pas compensé par une action décisive même si le but qui lui est refusé (64′), lui est refusé de manière très sévère. Remplacé par Clinton Njie (78′), qui se procure une belle occasion après un enchaînement de contres favorables (93′). 

 

D.Payet : 6/10

On a retrouvé le Payet distributeur de passes décisives…

 

Inspiré dans ses choix de passes, le réunionnais a multiplié les caviars à destination de Thauvin (14′), Radonjic (24′) en enfin pour l’ouverture du score Germain (72′). Il offre aussi deux bons ballons sur les deux buts refusés à l’OM (54′ et 64′), bref il était au centre du jeu et a tenu son rôle avec réussite, celui d’offrir les dernières passes. Il a su être rigoureux tactiquement à défaut d’être un pitbull à la perte de balle. Remplacé sous les applaudissements par Morgan Sanson (83′).

 

M.Balotelli (non noté) puis V.Germain : 5,5/10

 

Heureusement que Germain marque…

 

L’ex-monégasque a rapidement remplacé un Mario Balotelli (32′) blessé qui se sera uniquement distingué par une belle frappe cadrée (5′). En 60 minutes, Germain n’aura tiré lui aussi qu’une seule fois au but mais ce fut pour cette belle tête qui termina au fond des filets (72′). Autrement, il fut encore relativement anonyme dans le jeu, difficile à toucher et ne créant rien (0 passes clés, 0  dribble…).  

 

LE COACH

 

 

Rudi Garcia : 4/10

 

Une préparation un peu plus cohérente…

 

En alignant à nouveau Luiz Gustavo au milieu et Payet derrière Balotelli, le coach marseillais offrait au public la compo qu’il appelait de ses vœux. Les longs ballons de sa charnière centrale et les inspirations de son meneur de jeu offrant un peu de vie au tout. 

 

Malheureusement l’équipe s’est encore liquéfié lors du dernier quart d’heure ne passant pas loin de l’égalisation. Il faudra se contenter du minimum de cohérence entrevue ce soir…