OM Fil Info Publié le - Mis à jour le - Par

Tactique OM : Gagnant et perdants du turn-over d’hier…

.
Info Chrono
Top articles de la semaine
Maxime Lopez

 

La composition d’équipe de Rudi Garcia hier soir contre le TFC a surpris beaucoup de monde. Pressé par un calendrier surchargé, le coach de l’OM a tenté des coups comme celui de placer Maxime Lopez, milieu offensif droit ou Hiroki Sakai, arrière latéral gauche. Le résultat a été très mitigé. 

 

 

Petit bilan pour les joueurs ayant évolué à des positions inhabituelles…

 

 

 

Le gagnant : Maxime Lopez

 

Hier, « Super Minot » n’a jamais eu l’impact que peut avoir un Florian Thauvin, habituel titulaire du poste. Il ne l’aura probablement jamais possédant des qualités tout à fait différentes de celles de son grand frère dans le vestiaire. Il s’est donc contenté de bien faire des choses simples et de respecter ses prérogatives tactiques. Un bon remplaçant avec le sens du devoir en somme.

 

 

Activité de Maxime Lopez contre Toulouse

 

 

Sa heatmap montre ainsi un nombre de ballons touchés assez faible comparé à ces standards en milieu axial (avoisinant régulièrement les 100). Il n’a donc pas cherché à systématiquement revenir dans l’axe pour toucher la gonfle. Il s’est cependant bien déplacé sur le côté opposé (là où le jeu s’est déroulé en priorité) pour apporter le surnombre comme le coach le demande à ses ailiers depuis son arrivée en Octobre 2016. Il n’a pas non plus négligé ses tâches défensives avec un important nombre de ballons touchés bas à droite. 

 

 

 

Les perdants : le turn-over aux postes de latéraux

 

 

Bouna Sarr était hier aligné latéral droit et Hiroki Sakai, latéral gauche. Les deux se sont placés très haut sur le terrain. Si l’ancien messin a été très performant offensivement (6 passes clés, meilleur marseillais dans ce secteur), il a beaucoup souffert défensivement face à Gradel et n’a pas su comment réagir sur l’action amenant l’égalisation. Le genre de réflexe de défenseur qu’il n’a pas encore à l’image de celui qu’il aurait également dû avoir face à Beric à Saint-Etienne. 

 

 

 

Sur cette action, Hiroki Sakai est également pris dans son dos par le buteur Mubele. Ce n’est pourtant pas défensivement qu’il a le plus été mis en difficulté mais offensivement. Souvent en bonne position devant, le japonais s’est retrouvé embêté avec le ballon sur son pied gauche, lui le droitier. Replacé à droite pour la dernière demi-heure, il a tout de suite retrouvé des repères et lance l’action du second but marseillais d’une belle passe dans l’axe vers Payet et Mitroglou.

 


 
Bouna Sarr a montré le chemin qu’il lui restait à parcourir pour être complet à ce poste, Hiroki Sakai confirmait qu’à gauche, il ne pouvait être qu’une solution de dépannage, pas plus. 

 

 

Sanson toujours inutile dans l’axe, Ocampos influent

 

 

Malgré un Sakai mal à l’aise à gauche, c’est bien sur ce côté que s’est concentré le jeu marseillais hier soir notamment grâce à l’hyperactivité d’un Lucas Ocampos entraînant toute l’équipe dans son sillage. 

 

 

Répartition des attaques marseillaises par côté à Toulouse

 

 

 

Les attaques de l’OM sont

parties…

 
du côté gauche du centre du côté droit
49% 16% 34%

Crédit : WhoScored.com
 

 

Dans un tout autre registre, Morgan Sanson a encore touché trop peu de ballons (59) et a eu une influence mineure dans les zones décisives (1 passes clés, 1 tir). Comme la semaine dernière, et celle d’avant…