Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

L’impression que la LFP rame pour rattraper son indulgence suite à Nice – OM…

Par Mis à jour le - Publié le
@iconsport

Mis en instruction depuis trois semaines, le dossier des incidents du match OM vs PSG a été tranché mercredi soir. La commission de discipline de la Ligue de football professionnel a sanctionné l’Olympique de Marseille d’un match à huis clos total. La Ligue enchaine les décisions (trop) fortes depuis son laxisme en début de saison après les incidents du match Nice – OM…

Déjà sanctionné pour un envahissement de terrain de certains de ses supporteurs du parcage visiteurs à la fin d’un match à Angers le 22 septembre, l’OM risquait un retrait d’un point au classement en cas de récidive. La commission de discipline a finalement décidé d’infliger ce seul un match à huis clos total au club olympien, qui sera celui contre Troyes le 28 novembre selon l’OM.

A lire aussi : Mercato OM : Un joueur prêté définitivement vendu ?

Vélodrome à huis clos face à Troyes

L’OM a été sanctionné suite à plusieurs incidents intervenus lors de la rencontre de la 11e journée de Ligue 1 entre l’OM et le PSG. Des projectiles avaient notamment été lancés sur les tireurs de corners parisiens en première période et un spectateur était entré sur la pelouse à la 72e minute. De plus, en dehors du stade, 21 personnes avaient été interpellées. Ces incidents sont évidement condamnables, mais la question qui se pose est le barème des décisions de cette commission qui on le rappelle avait infligé plusieurs matches à huis clos, un point en moins et un point avec sursis à Nice suite à l’envahissement du terrain et des accrochages avec des joueurs marseillais par les supporters suite à des jets de bouteilles. La Ligue aurait dû se montrer bien plus ferme à ce moment là, et donne l’impression d’essayer de rattraper ce laxisme depuis…

Les quelques actes isolés de cet OM – PSG n’avait pas de quoi inquiéter le directeur de la communication Jacques Cardoze :

A lire aussi : Cet homme fort de l’OM de Sampaoli l’avoue : « c’est un rêve de gamin qui vient de se réaliser! »

Il faut que le cas soit similaire– Cardoze

« Il faut rappeler que le point avec sursis a été infligé pour un envahissement de terrain à Angers, que nous condamnons. Il faut, pour que le point soit révoqué, que le cas soit similaire, a précisé le dirigeant sur RTL. A ma connaissance, hier soir (dimanche, ndlr), il n’y a pas eu d’envahissement de terrain donc pour moi il n’y a pas de débat. Certes, tout ne s’est pas très bien passé, mais on doit aussi se remettre dans un contexte. C’est la première fois depuis deux ans qu’on remplit un stade avec 65.000 personnes et peut-être même plus. On a fait des efforts, je pense qu’on est sur la bonne voie. Ceux qui sont des fauteurs de troubles, on porte plainte contre eux, il n’est pas question qu’il n’y ait pas de sanction. » Jacques Cardoze— Source: RTL (25/10/21)

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0