PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant
PUBLICITÉ

L’UEFA menace les olympiens, Amavi tacle Garcia et Germain s’exprime sur le Coronavirus… Les 3 infos OM de ce vendredi !

Publié le - Mis à jour le

L’OM risque des sanctions pour non-respect du fair-play financier, Amavi compare Villas-Boas et Garcia, Germain s’adapte avec le Coronavirus… Les 3 infos OM de ce vendredi !

 

Fair Play Financier : L’OM risque très gros !

 

Le Fair Play Financier a fait savoir ce jeudi que l’OM n’avait pas respecté son accord de règlement et que le dossier olympien avait dès lors été transmis à l’instance de jugement du contrôle financier des clubs. L’OM pourrait être lourdement sanctionné ! 

 

 

Hier soir, la direction olympienne a rapidement réagit prenant ainsi « acte de la décision de la chambre d’investigation de transmettre le dossier du club à la chambre de jugement de l’instance de contrôle financier ». Le club marseillais espère également qu’il sera « traité équitablement vis-à-vis des autres clubs français et européens ». Il explique par ailleurs que cette procédure « n’altère en aucun cas la volonté du club et de son actionnaire de poursuivre la construction d’un OM sportivement ambitieux et économiquement pérenne »

 

Des engagements intermédiaires non respectés par l’OM

A lire aussi :L’OM réagit suite aux menaces de sanctions du Fair Play Financier

 

Toutefois, selon les informations du journal L’Equipe, l’Olympique de Marseille risque très gros dans cette affaire. Les sanctions peuvent en effet aller jusqu’à l’exclusion de compétition européenne dès la saison prochaine. 

 

Le quotidien sportif indique par ailleurs que l’échéance du 30 juin n’était pas la première pour l’OM. Le club olympien « était tenu par des engagements financiers intermédiaires, (notamment en terme de ventes de joueurs et de masse salariale) qu’il n’a pas tenu ». 

Voila donc pourquoi le processus se serait accéléré ces dernières heures…


 

OM: Amavi n’est pas tendre avec Rudi Garcia !

 

Jordan Amavi a réalisé une saison catastrophique l’année dernière sous les ordres de Rudi Garcia. Il est revenu en forme avec André Villas-Boas…

 

 

Au fond du trou en début de saison, Jordan Amavi était sorti sous les sifflets du Vélodrome face à Rennes. Son entraineur avait défendu publiquement le joueur en s’opposant aux supporters marseillais, un geste fort qui a fait du bien à l’ancien niçois. Dans une interview accordé à l’Equipe, il s’est exprimé sur le coach portugais André Villas-Boas et en profité pour tacler Rudi Garcia…

 

Villas-Boas c’est quelqu’un de franc, sans langue de bois– Amavi

 

A lire aussi :OM : PHLIPONEAU, NKOUNKOU, Ali MOHAMED, BERTELLI, LIHADJI… FOCUS sur les jeunes MARSEILLAIS !

« Je n’ai pas été bon c’est sûr, mais je n’ai pas eu le même soutien. Je ne dis pas qu’ils m’ont mis de côté car, au bout d’un moment, Rudi Garcia a été franc avec moi pour déclencher un déclic. Mais c’était presque trop tard.  Villas-Boas c’est quelqu’un de franc, sans langue de bois. Le coach pense à chaque détail. Ça rassure énormément. Tu sais où tu vas. Humainement, il dégage quelque chose de fort. Tout le monde pourrait partir à la guerre avec lui »                                                                Jordan Amavi– Source: L’équipe


 

OM – Amiens / Coronavirus : Germain prévient les supporters en cas de célébration des buts…

 

Le Coronavirus est en train de créer un vent de panique dans le monde. Si les matches sont annulés ou à huis clos en Suisse et en Italie, la Ligue 1 va encore se jouer normalement ce weekend. Cependant, les joueurs ont reçu des consignes…

 

 

Valère Germain a abordé le problème du Coronavirus. Il se veut rassurant et a expliqué à La Provence les mesures préconisées par l’OM pour éviter la contamination. L’OM reçoit Amiens ce vendredi soir pour le compte de la 28e journée de L1 et devra inventer des célébrations n’impliquant pas des contacts entre les joueurs…

« Il faudra inventer des célébrations de but à distance »

 

 

« Les docteurs nous ont dit qu’il y avait moins de cas et de décès pour la grippe, il faut donc relativiser. Il n’y a pas de vaccin, ça vient de Chine, ça crée donc une peur générale. Il faut adopter certains gestes au quotidien, bien se laver les mains. Nous avons été informés par le staff du club de ne plus nous serrer la main, de ne plus se faire la bise. Si nous marquons des buts contre Amiens, il faudra inventer des célébrations différentes, à distance… » Valère Germain – source : La Provence

 

 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0
     
    yandex bola