Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Mercato : L’OM est enfin entré dans le football moderne ?

Par Publié le - Mis à jour le
Pablo LONGORIA President of Olympique de Marseille during the Ligue 1 match between FC Metz and Marseille at Stade Saint-Symphorien on May 23, 2021 in Metz, France. (Photo by Pierre Costabadie/Icon Sport)

Le début de saison de l’OM est plutôt excitant. Mourad Aerts revient sur ces 4 premiers matches mais aussi sur le fonctionnement du football moderne et des choix stratégiques de l’été marseillais…

 

 

Pablo Longoria a décidé de miser sur des joueurs plus jeunes, de constituer un équipe avec un autre caractère. Mourad se demande si « ce virage dans le recrutement serait-il la preuve que l’OM est enfin entré dans le football moderne ? »

 

Lire l’intégralité de l’article de Mourad Aerts : Les alléchantes promesses estivales de l’OM !

 

Luc Arrondel, économiste du sport au CNRS, s’est confié à notre journaliste Mourad Aerts et évoque le fonctionnement des clubs de Ligue 1 pour tenter d’équilibrer ses comptes.

 

Le développement d’un foot à deux vitesses entre les huit qui font les quarts de finale de la Ligue des Champions et les autres

 

“Depuis une dizaine d’années, et encore plus lors des trois saisons précédant la Covid, la Ligue 1 a assuré son équilibre financier à travers ce que l’on pourrait appeler le trading joueurs même si… il faut plutôt parler de la balance des transferts car il ne faut pas oublier la formation française qui produit beaucoup de joueurs pour les clubs d’origine. Mais avant les résultats des mutations, le résultat global d’exploitation est largement déficitaire. Ce qu’il faut faire, c’est se replacer dans l’évolution du football depuis les années 90. Partir de l’arrêt Bosman jusqu’à aujourd’hui et constater l’évolution des compétitions, le développement d’un foot à deux vitesses entre les huit qui font les quarts de finale de la Ligue des Champions et les autres, sans oublier l’arrivée des fonds d’investissements ou propriétaires américains qui sont dans des logiques économiques complètement différentes. C’est tout un ensemble de choses qu’il faut prendre en cause lorsque l’on parle de la modernité du football. (…) Il faut avoir à l’idée un certain positionnement économique mais il ne faut pas que la gestion d’un club ne se réduise à ça. Si en France, nous devenons de simples usines à joueurs, ce sera un peu triste. Attention aussi à la grande part d’aléatoire sportive lorsque l’on part sur une politique de trading.” Luc Arrondel – source : FCMarseille (10/09/2021)

 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0