Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Mercato : Djellit se paye les dirigeants de l’OM pour Belaïli !

Par
Youcef Belaili of Algeria (c) celebrates goal during the 2022 World Cup Qualifier football match between Djibouti and Ageria at the Cairo International Stadium, Cairo, Egypt on 12 November 2021 ©Gavin Barker/Sports Inc - Photo by Icon sport By Icon Sport - Youcef BELAILI - Le Caire (Egypte)

Libre de tout contrat, le nom de Youcef Belaïli a un temps été associé à l’OM mais les Marseillais ne seraient pas intéressés par son profil. Nabil Djellit ne comprend pas ce refus des dirigeants.

 

 

L’OM devrait certainement être actif lors du mercato hivernal. Si les Marseillais doivent d’abord vendre avant d’acheter, rien n’empêche Pablo Longoria de flairer les bons coups avec des joueurs libres ou des joueurs prêtés.

 

A lire aussi : Mercato OM : « Belaïli est un joueur frisson »

 

Récemment, la hype autour de Youcef Belaïli s’est amplifiée et son nom est revenu avec insistance du côté de l’OM. Libre de tout contrat après avoir résilié son contrat avec son club qatari à l’issue de l’Arab Cup dans laquelle il a été brillant, il aurait pu être l’une des cibles de Pablo Longoria.

 

Il faut le renommer Belailinho ou Van Belaili… – Nabil Djellit

 

S’il est suivi par d’autres équipes en France, Foot Mercato révélait dernièrement que le profil de Youcef Belaïli n’intéressait pas les dirigeants de l’OM. Sur son compte Twitter, Nabil Djellit a fait part de son incompréhension suite au refus des Marseillais de se tourner vers l’attaquant algérien de 29 ans.

 

« L’OM ça prend des Radonjic à 12 M€, Strootman à 25 M€, Luis Henrique à 8 M€, Gerson 25 M€ … Des joueurs au rendement incertain. En revanche, Belaili, libre, c’est plutôt non ! Faut le renommer Belailinho ou Van Belaili… » Nabil Djellit – Source : Twitter (22/12/2021)

 

 

Il a ce côté enfant terrible, le mec spécial qui n’a pas eu sa chance — Mourad Aerts

 

A lire aussi : Mercato OM : Ça ne sent pas bon pour Youcef Belaïli?

 

S’il n’a connu qu’une courte expérience européenne à Angers en , Youcef Belaïli a pourtant exprimer son souhait d’évoluer à nouveau sur le Vieux Continent. Cité parmi les pistes de l’OM, les supporters algériens et marseillais ont lancé une véritable propagande sur les réseaux sociaux. Dans notre dernier Débat Foot Marseille, notre journaliste Mourad Aerts a tenté d’expliquer la hype autour de Youcef Belaïli.

 

« Belaïli est un joueur frisson en sélection algérienne. Quand tu regardes la sélection algérienne tu te dis : ah c’est un joueur qui a été snobé, qui a eu une histoire un peu compliquée. Il a vécu beaucoup de désagrément et quand tu le vois jouer, techniquement, il est très bon. A la CAN en 2019, il fait de très grosses différences. Ce sera une comparaison qui va en faire crier certains mais dans sa manière de dribbler, dans ses attitudes, ce n’est pas le plus rapide mais il peut dribbler comme Payet. Il peut éliminer avec un ou deux gestes qui vont te créer un sentiment. Les Algériens, on aime bien les joueurs qui font des gestes et tu te dis : babababa !!! Il a ce côté-là et aussi le côté Maverick, un peu l’enfant terrible. Le mec spécial qui n’a pas eu sa chance. Il y a de l’affection pour lui sur ce côté-là. Les Algériens ont beaucoup d’amour pour l’OM et dans le fantasme tu te dis : Belaïli à Marseille, c’est quelque chose qui doit être fait. Le gros point d’interrogation c’est de savoir s’il a de la consistance au plus haut niveau. Parce qu’une CAN, c’est du haut niveau mais c’est une Coupe. C’est sur 7 matchs donc c’est court. Pour l’Algérie, il peut tout casser. » Mourad Aerts – Source : Football Club de Marseille 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0