Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Mercato OM : L’astuce de Longoria pour valider financièrement les dossiers Bakambu et Kolasinac

Par Publié le - Mis à jour le
Pablo LONGORIA President de l' Olympique de Marseille pendant le match de Ligue 1 OM FC Metz
Pablo LONGORIA President de l' Olympique de Marseille pendant le match de Ligue 1 OM FC Metz
Pablo LONGORIA President de l' Olympique de Marseille pendant le match de Ligue 1 OM FC Metz

Pablo Longoria fait tout pour essayer de trouver des portes de sorties aux joueurs non désirés par Jorge Sampaoli. Malheureusement, le président olympien est souvent obligé d’accepter des prêts avec une prise en charge d’une partie du salaire ce qui réduit sa marge de manœuvre. Il aurait cependant trouvé une solution à court terme…

 

 

L’OM n’arrive pas à vendre et cette fois ce n’est pas la faute à Andoni Zubizarreta. Le club olympien a surtout la mauvaise habitude de donner des salaires trop élevés ce qui complique forcément les possibilités de vente. Pour rappel, l’OM paye une partie des salaires des joueurs prêtés comme Strootman, Radonjic, Benedetto ou encore plus récemment Jordan Amavi. Et surement pour Alvaro annoncé du côté du FC Valence…

 

Selon le quotidien l’Equipe, l’OGC Nice ne prendrait en charge que 40% du salaire brut fixe de Jordan Amavi dans le cadre de son prêt. Un montant estimé à 100 000€, de plus, son option d’achat de 5M€ ne serait pas obligatoire. Une fâcheuse habitude car le président de Cagliari avait par exemple expliquait que l’OM prenait 70% du salaire de l’international néerlandais Kevin Strootman. Du coup, comment réussir à recruter avec seulement 100000€ de salaire de marge ? Le départ annoncé de Dario Benedetto vers Boca (dont une partie du salaire est aussi payé par l’OM) pourrait offrir plus de possibilités. Quoi qu’il en soit, Pablo Longoria aurait trouvé une astuce pour rester dans les clous vis à vis de la DNCG…

Sead KOLASINAC 

Des salaires élevés à partir du 1er juillet pour Bakambu et Kolasinac ?

En effet, selon le journal sportif, le président pourrait proposer des salaires bas à Cédric Bakambu et Sead Kolašinac mais seulement pour cette fin de saison. A partir du 1er juillet ces deux joueurs pourraient donc toucher un salaire bien plus conséquent. Une astuce à court terme qu’il faudra valider avec des départs cet été, car si les deux recrues annoncés devraient accepter une belle réduction sur leur salaire chinois et anglais, ces derniers seront tout de même élevé en France…

 

 

 

 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0