Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

OM : La réponse d’Antonetti à l’accusation de Mattéo Guendouzi !

Par Mis à jour le - Publié le
Frederic ANTONETTI - 16.09.2012 - Rennes / Lorient - 5eme journee de Ligue 1 - Photo : Vincent Michel / Icon Sport

Ce dimanche, l’Olympique de Marseille a été tenu en échec par le FC Metz. En conférence de presse, le coach lorrain a répondu aux propos de Mattéo Guendouzi après la rencontre. 

L’Olympique de Marseille n’a pas réussi à prendre les trois points ce dimanche face au FC Metz. A la fin de la rencontre, Mattéo Guendouzi s’est insurgé sur le style de jeu des Messins et sur leur tendance à rester au sol pour perdre du temps et ainsi prendre le point du match nul.

Il faut rester lucide et clairvoyant, que l’énervement ne fasse pas dire n’importe quoi parfois

 

En conférence de presse juste après le match, le coach du FC Metz, Frédéric Antonetti a tenu à répondre au milieu de terrain marseillais. Devant les journalistes, le coach français a défendu ses joueurs en affirmant qu’ils n’ont pas simulé et que s’ils restaient au sol, c’était bel et bien à cause de blessures.

A LIRE : OM : Le gros coup de gueule de Pablo Longoria à l’encontre de la Ligue

« La satisfaction est qu’à onze contre onze, on a senti que le seul vrai danger venait de Payet, un joueur de classe mondiale. Guendouzi est un bon joueur. Les autres sont de bons joueurs sans plus. On a essayé de récupérer des ballons pour aller de l’avant. Ce sera peut-être le déclic, car nous avons préservé le nul, même si nous aurions pu faire mieux avec huit occasions de but en notre faveur. À Marseille, c’est pas mal. Tout le monde rouspète sur le dernier quart d’heure haché. Comme si le match n’avait duré qu’un quart d’heure. Le reste du match n’a pas été haché. Je voudrais faire remarquer, à ceux qui ont eu des remarques désobligeantes : Udol est rentré, il s’est blessé. Il a le droit de se blesser, ou non ? On ne fait pas de comédie. Pajot est rentré et s’est blessé aussi. Deux remplaçants qui se blessent, on fait deux changements. Les arrêts de jeu étaient justifiés et les gars qui sont restés au sol, c’était justifié aussi. Je comprends la déception des Marseillais. Ils sont sur la déception de ne pas avoir gagné contre le 19e, devant 60 000 personnes. La déception ne doit pas empêcher la lucidité et la clairvoyance. Deux entrants se sont blessés, on doit en tenir compte. On joue à 10 contre 11, il y a neuf minutes de temps additionnel. Ils n’ont pas trouvé la solution. Il faut rester lucide et clairvoyant, que l’énervement ne fasse pas dire n’importe quoi parfois. » Frédéric Antonetti – Source : Conférence de presse (07/11/21)

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0