Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

OM: Gueye impressionné par l’atmosphère marseillaise

Par Publié le - Mis à jour le

Lorsque le stade Vélodrome résonne de cette manière, il est difficilement comparable avec le reste des enceintes européennes. Et ce dimanche face au PSG, la maison des Marseillais était bouillante, de quoi impressionner le monde entier, et Pape Gueye…

 

 

Interrogé par le média de l‘OM, Pape Gueye a été impressionné de l’ambiance du Vélodrome face au PSG :

 

C’était incroyable– Gueye

 

« Au niveau de l’ambiance face au PSG, tout était marquant, c’était incroyable. Les tifos, mais aussi avant le match quand on a pris le bus pour aller au stade. Ça parle pendant des mois de ce match là. Il y a une soirée où tu sais que le public va être derrière toi, t’as une grande équipe en face et tu sais que ça va être la guerre, il y a toujours quelque chose dans ce genre de match. » Pape GUEYE— Source: OM (29/10/21)

 

Le virage sud a déployé un magnifique tifo en 3D, un chef d’oeuvre impressionnant. Interrogé par 20 minutes, le capo des Winners a détaillé tout le travail réalisé par le groupe :

 

 

L’un des plus beaux tifos qu’on a fait– Hamza

« On est super satisfaits. Honnêtement que ce soit pour les jeunes ou les anciens, c’est l’un des plus beaux tifos qu’on a fait. Encore aujourd’hui, on reçoit plein de messages. On est choqués de l’impact qu’il a pu avoir. En fait on l’avait prévu pour le match OM – Paris de 2020 qui a finalement été annulé à cause du confinement. On s’était déjà mis d’accord sur les dessins, leurs positions et on avait commencé à tracer tout ça. Avant de tout laisser en suspension. Il y a ceux qui donnent les consignes, et ceux qui les exécutent. On a dû faire les remplissages, les détails des visages, les lundi et mardi. Ensuite le jeudi, vendredi et samedi on a fait les découpes et les poses sur le filet. On a des gens qui dessinent, d’autres qui peignent, et un voilier nous coud notre grande voile. Il y a ceux qui donnent les consignes, et ceux qui les exécutent. On a dû faire les remplissages, les détails des visages, les lundi et mardi. Ensuite le jeudi, vendredi et samedi on a fait les découpes et les poses sur le filet. On a des gens qui dessinent, d’autres qui peignent, et un voilier nous coud notre grande voile. On payera le prix, on est des grands garçons. On sait qu’on va être sanctionnés mais ça restera à jamais gravé dans notre mémoire. On assumera notre passion. » Hamza, capo des Winners— Source: 20 minutes

 

 

 

 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0