Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

OM: Quand Harit compare les ambiances de Bundesliga à la Ligue 1

Par Publié le - Mis à jour le
07 Amine HARIT (om) during the UEFA Europa League match in Group E between Marseille and Galatasaray at Orange Velodrome on September 30, 2021 in Marseille, France. (Photo by Anthony Bibard/FEP/Icon Sport) - Orange Vélodrome - Marseille (France)

Arrivé à la fin mercato en provenance de Schalke 04, Amine Harit vit sa deuxième saison en Ligue 1. Il a dévoilé les différences entre le championnat français et allemand…

 

 

 

Depuis son arrivée à l‘Olympique de Marseille, Amine Harit a déjà délivré une passe décisive et marqué un but. Mais depuis quelques matchs, lors de ses entrées, il décrit avec des excès de gestes techniques ratés.

Dans une interview accordée à Booska-p, il cite la différence la Bundesliga et la Ligue 1 :

 

La Ligue 1 est plus physique– Harit

 

« La Bundesliga, je connais plus car j’ai joué là-bas 4 ans. Alors que la Ligue 1, c’est que ma deuxième année même si je connais bien comme je suis Français. La Ligue 1 est plus physique, mais en Bundesliga l’ambiance des stades est incomparable à la France. Hormis le Vélodrome que je trouve incroyable, tout le monde le dit. Mais en général, il n’y a pas énormément de différence. » Amine Harit— Source: Booska-p (17/10/21)

 

C’est un honneur de revêtir ce maillot – Amine Harit

 

A LIRE AUSSI : Mercato: L’OM va repasser à l’attaque cet hiver pour ce buteur ?

 

« Énormément de fierté d’être ici. Je pense que n’importe quel joueur de football rêverait un jour de porter les couleurs de l’Olympique de Marseille. On sait la ferveur qu’il y a ici. C’est un honneur pour moi de pouvoir revêtir ce maillot. Je pense en soi que la motivation on ne va pas la chercher bien loin quand l’Olympique de Marseille est intéressée par vous. Je pense qu’on y réfléchit pas à deux fois. C’est un grand club français, un très grand club français, avec une superbe équipe, un palmarès et surtout un projet qui fait rêver beaucoup de joueurs. On s’est écrit il y a un jour ou deux (avec Rongier). Il m’a demandé si vraiment j’allais venir ici. Je ne lui ai pas vraiment dit oui, mais j’ai essayé de faire passer le mot sans trop lui en dire non plus. Mais on s’est écrit un peu et il m’a demandé comment je l’avais ressenti. Je lui ai dit qu’il l’avait ressenti avant moi, donc je n’avais pas besoin de lui décrire. Je suis un joueur de percussion, un joueur qui aime bien le 1 contre 1, qui aime bien prendre des risques dans les 30 derniers mètres, quelques fois même dans ma partie de terrain. Un joueur qui cherche toujours à créer des espaces, à faire jouer les autres et à être décisif. C’est une équipe qui tourne très bien. Moi, je viens ici travailler et montrer ce que je sais faire. Le reste, c’est le coach qui prendra les décisions. Je suis très heureux d’être ici et je n’en doute pas une seconde que ça va bien se passer. La concurrence, elle est dans tous les clubs. À moi de faire ce qu’il faut et prendre les minutes qu’on va me donner. (…) C’est une grosse équipe avec énormément de joueurs de talent, des jeunes joueurs, surtout des joueurs insouciants. Pouvoir jouer aux côtés de grands joueur comme ça, c’est un réel plaisir. J’ai hâte d’être sur le terrain déjà. Les supporters marseillais, c’est quelque chose de spécial. On sait comment ils sont, la ferveur qu’ils peuvent transmettre. Très hâte de les retrouver à l’Orange Vélodrome et ils ne seront pas déçus. » Amine Harit – Source : OM.fr (02/09/2021)

 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0